Breaking news

Kinshasa : La pluie diluvienne a causé la mort d’une mère et ses deux enfants à Selembao 

Mercredi 9 octobre 2019 - 17:24
Catégorie
Photo ACTUALITE.CD.

Le mur de l’enclos qui s’est effondré suite à la pluie diluvienne qui s’est abattue sur la ville de Kinshasa la nuit tôt ce mercredi 9 octobre a tué une mère et ses deux enfants au quartier Kalunga, sur l’avenue Notre Congo N°17 dans la commune de Selembao. C’est à quelques mètres de la paroisse catholique Kristu Molobeli. 

Il est 10 heures, sur le lieu de l’incident, plusieurs habitants du quartier et ceux des environs viennent constater les dégâts. José Kitoko, habitant du quartier Kalunga  explique que l’incident s’est passé à 2 heures du matin. Le mur de la clôture d’une parcelle s’est écroulé sur une maison voisine tuant une mère et ses deux enfants. 

Fally Bempo est le frère de l’époux endeuillé. Il se trouve sur le lieu de l’incident depuis 3 heures du matin après avoir reçu la nouvelle. En dépit des larmes qu’il laisse couler, il ne manque pas des mots justes pour expliquer ce qui s’est passé.

« C’est une véritable tragédie. Vers 23 heures, quand il a commencé à pleuviner,  on s’est séparé avec mon frère. Vers 2 heures, on m’appelle au téléphone pour m’annoncer qu’un  mur est tombé sur mon frère et je suis venu ici. Cette parcelle appartient à un abbé (la parcelle d’à côté ndlr), qui ne réside plus ici. Mais il a laissé sa petite soeur et un chien ici. Cette parcelle n’est jamais ouverte. Sur la grande avenue, il n’y a pas de canalisation d’eau. L’eau se déverse généralement dans cette parcelle où il n’y a malheureusement pas de puit perdu (…). Le fait qu’il y a eu accumulation de l’eau et du sable, l’eau est sortie par le canal des voisins suite à l’écroulement de ce mur de clôture (…). Le papa a été sauvé mais la maman et les deux enfants sont décédés sur place », témoigne, larmes aux yeux, Fally Bempo.

Au N° 17 sur l’avenue Notre Congo, il y a deux maisons dans la parcelle. Dans la  maison voisine, se trouvait une dame avec ses deux autres petits enfants. Elle a été alertée par le bruit produit suite à l’écroulement du mur. Elle dit avoir été évacuée par les personnes de bonne volonté du quartier, qui ont également aidé à sortir la famille endeuillée de la maison.  

« On dormait pendant qu’il pleuvait vers 2 heures du matin. J’ai entendu avec fracas l'effondrement du mur.  Je me suis réveillée et j’ai constaté qu’il y avait de l’eau qui commençait à entrer dans notre maison. On noyait déjà avec les enfants (…). J’ai commencé à crier (au secours ndlr) et il y a eu l’intervention des nombreux jeunes garçons, qui se sont battus pour sortir nos voisins de leur maison. Le mari est sorti de là vivant mais pas sa femme ni ses deux enfants, qui sont morts », explique cette femme, allaitant son bébé et qui a trouvé refuge depuis 2 heures du matin dans une parcelle d’en face.

Plusieurs habitants du quartier fustigent le comportement du propriétaire de cette parcelle que nombreux attribuent à un religieux catholique mais ne résidant pas sur le lieu. 

« Le dégât qui s’est produit ici, est terrible. Il n’y a jamais eu un événement pareil à ce lieu. Le propriétaire de cette parcelle ne réside pas ici. Cette parcelle ne s’ouvre pas, les gens n’y entrent pas non plus. Nous allons récupérer cette parcelle », confie Nkita Pembele, la cinquantaine révolue, d’un ton colérique.

Mansoni Ngola, une autre habitante du quartier aborde dans le même sens et attire l’attention des propriétaires des parcelles de Selembao sur l’état des murs de leurs maisons.

« Les gens dont les murs des maisons ne sont plus en bon état, c’est le moment de les renouveler. Regardez la perte que vient de connaître cette famille. Même si on leur remettait de l’argent, ils feront quoi avec ? », s’interroge-t-elle.

La pluie a causé également la destruction de la RN1 au quartier DUMEZ, dans la commune de Ngaliema. Face aux dégâts causés par ces dernières pluies dans la capitale, le Vice premier ministre, Ministre des Infrastructures, Travaux Publics et Reconstruction (ITPR), Willy Ngoopos , a réuni ce mercredi 9 octobre  les services œuvrant dans son secteur et a annoncé les travaux dans toutes les communes où la pluie a causé des dégâts. Le premier ministre Ilunga Ilunkamba a annoncé des “instructions fermes” donné au ministre des finances pour débloquer les fonds nécessaires en vue de prendre en charge les travaux de réparation des dégâts. 

Japhet Toko