Catégorie
TCI

Matis-Pierre Nsumbu Masala, coach des Léopards cycliste, a jugé positif le bilan de l’équipe congolaise à la 7ème édition du tour cycliste international, qui s’est achevée dimanche par la victoire du Rwandais Jean-claude Nzafashwanayo.

Il prédit un avenir prometteur au regard des résultats enregistrés par les coureurs congolais devant ceux des nations bien réputées au cyclisme.

« C’est un positif parce que l’équipe s’est bien comportée et les jeunes se classaient très souvent parmi les dix premiers. Avec une telle compétition de haut-niveau, ce n’est pas de l’eau à boire. Nous déplorons juste les reports, il y en a eu plusieurs. On venait d’un stage de vingt jours et les différents reports perturbaient nos séances de récupération (…). On est encore jeune, nous sommes à la 7ème édition. Les autres ont 40, 50, 27 éditions. Vous avez suivi le tour, parmi les classés, les Ivoiriens, les Togolais etc. qui sont plus expérimentés que nous, étaient souvent derrière. Au regard de ces résultats, l’avenir est prometteur », a déclaré Matis-Pierre Nsumbu Masala à ACTUALITE.CD.

Lire : 7ème Tour cycliste international de la RDC : le Rwandais Jean-claude Nzafashwanayo remporte le trophée, Jimmy Muhindo désigné meilleur Congolais

Contexte

La 7ème édition du Tour cycliste international de la RDC a débuté le 3 août 2019. 67 coureurs dont 12 Congolais étaient présents sur la ligne de départ, à Boma, ville portuaire du Kongo Central. Sur un relief montagneux au terme de 120 km reliant Boma à Matadi, le Rwandais Ruberwa Jean Bosco était arrivé en solitaire devant le Camerounais Kamzong Abossolo (1ère étape). Le Français Gabriel Anthony a, de son coté, a remporté la 2ème étape (Mbanza-Ngungu/Kasangulu) en couvrant les 95 km du parcours en 2h29', soit une moyenne de 38,2 km/h. Le coureur burkinabè Mathias Sorgho Wendkouni a gagné la 3ème étape, courue sur le trajet Kolwezi-Likasi, long de 180 km, couvert en 4h49min, soit une moyenne de 37 km/h. Le Camerounais Tella Artuce Jodele s'est imposé au cours de la 4ème étape courue sur le trajet Likasi-Lubumbashi, long de 120 km. La 5ème et avant-dernière étape courue entre Batshongo et Kenge, sur 100 km, dans la province du Kwango, a été enlevée par le Rwandais Placide Byekuvenge qui a réalisé 2h30min, soit une moyenne de 40 km/h. Le meilleur classement de la RDC dans ce Tour remonte à la 3ème étape (Kolwezi-Likasi) avec Jimmy Muhindo, arrivé en 4ème position. 11 nations réparties en 12 équipes dont 2 pour la RDC ont pris part à cette édition.

François Sébastien Yenga Yenga