Catégorie
Photo droits tiers

La Fondation Bomoko en collaboration avec le mouvement citoyen LUCHA (Lutte pour le changement) a mobilisé près de 5 000 USD en faveur des rescapés et familles des victimes du naufrage d’une pirogue motorisée le 16 avril dernier à Kasunyu sur le lac Kivu dans le territoire de Kalehe, causant au moins 150 disparus.

Cette somme a été réalisée grâce à la campagne de “solidarité avec Kalehe”. Des volontaires ont souscrit moyennant 1 dollars au “basket fund”.

“Au bout de dix à quinze jours on réalise que la mobilisation est faible puisque les gens qui ont manifesté la volonté sur les réseaux sociaux n'ont pas soutenu financièrement la campagne. Ce qui fait que jusqu'à présent on est à près de 5 000 $ alors qu'on s'attendait à plus que ça,  puisqu'on est un grand pays il y'a eu un engouement dessus pour attester la solidarité mais on voudrait quand même que les congolais aillent au-delà. C'était 1 $ seulement qu'on a demandé (…) On est en train de mettre en place une équipe pour vraiment étudier le besoin réel de cette communauté parce qu’on ne peut pas distribuer l'argent. Nos équipes de Lucha ont fait trois jours sur terrain dans le territoire de Kalehe, elles ont recueilli les besoins, parlé aux victimes, interrogé les autorités locales. Avec la fondation Bomoko et la citoyenne Sibelle nous allons nous mettre d'accord avec les victimes que-ce qu'il faut faire pour la communauté de Kalehe parce qu'on ne saura pas donner individuellement de l'argent aux victimes. On va étudier quel est le besoin qui peut être couvert et qui peut servir toute la  communauté”, a dit à ACTUALITE.CD Bienvenu Matumo, militant de Lucha après une évaluation de la campagne le week-end dernier avec la Fondation Bomoko.

Peu d’espoir de retrouver les corps des disparus

Quinze jours après le drame, un trentaine de corps ont été repêchés des eaux du lac Kivu. Les recherches se poursuivent, affirmait samedi dernier Dédé Mwamba, administrateur du territoire de Kalehe.

Mais la société civile de ce territoire indique qu’il y a peu d’espoir de retrouver d’autres corps des victimes.

“Le bilan officiel était de 151 personnes à bord, 114 personnes ont disparue, 37 rescapés et 31 corps repêchés, les autres sont toujours dans le lac Kivu. Les recherches continuent de la part de membres des familles et certains pêcheurs qui sont sur le lac Kivu. Mais il y a peu d'espoir de retrouver d'autres corps parce que quand la pirogue qui avait chaviré était surchargée”, dit Delphin Mbirimbi, président de la société civile locale.