RDC : Tshisekedi investit les nouveaux animateurs de la CNDH
Mercredi 1 février 2023 - 10:00
Photo
Illustration/Ph. droits tiers

Le chef de l'Etat Félix Tshisekedi a investi les nouveaux animateurs (9) de la Commission nationale des droits de l'homme (CNDH). Il s'agit de Paul Nsapu, Mbamba Kona Joëlle ; Kimbumbu Dido Didier ; Kalindye Byanjira Dieudonné ; Eale Bosele Ekakhol Rémy-Paul ; Ngongo Furaha Véronique ; Tshibunda Nduba Jean-Richard ; Kapinga Ntumba Gisèle et Lokonya Sefu Paulette.

En effet, l'ordonnance présidentielle, lue ce mardi 31 janvier 2023 à la télévision nationale, fait suite à la résolution de l'Assemblée nationale lui transmise à la suite de leur entérinement lors de la plénière tenue le 15 décembre 2022.  Un entérinement dénoncé par l'opposition parlementaire, le qualifiant de passage en force.

" C'est un passage qui démoralise même les députés nationaux. Finalement on vient ici pour faire quoi parce que c'était un vote, c'est ça notre droit, l'unique droit qui nous reste encore même si on est de l'opposition, c'est de voter mais lorsqu'on vote, il faut respecter ce vote là, il ne faudrait pas voler ce vote pour faire passer les choses en force ", avait déploré le député Paulin Katshongo (PPRD) à l'issue de la dernière plénière de la session parlementaire de Septembre 2022. 

Geneviève Inagosi, pour sa part, considère que le président de l'Assemblée nationale a favorisé le non-respect de l'équilibre géographique.

" Nous regrettons le fait que le président n'ait pas suivi le vote exprimé par la majorité des députés. Il y a eu des conciliabules qui ne sont pas parvenus à rallier les points de vue et lorsque le président a posé la question de savoir qui était pour qu'on reçoive le rapport, la majorité a rejeté mais il a proclamé le vote qu'il a voulu et c'est vraiment désagréable. La CNDH qui est composée de 9 membres et ces 9 membres sont certes envoyés par leurs composantes selon les thématiques mais il y a aussi le fait que la constitution nous demande tous les choix qui doivent être opérés respectent l'équilibre géographique surtout en ce moment où on est en train de prôner la cohésion nationale, je ne sais pas ce qui justifie qu'on ait 26 provinces et sur 9 membres qu'il y ait 2 personnes qui représentent une même province ", a-t-elle complété.

La majorité parlementaire explique que la procédure a été respectée. Le député national Prosper Bukasa, président de la commission spéciale et temporaire qui a analysé et sélectionné les candidatures des membres de la CNDH est revenu sur les grandes lignes de cette désignation.

" Nous tenons à rappeler que la commission nationale des droits de l'homme dans notre pays avait déjà largement dépassé son mandat et donc il fallait qu'on puisse la remplacer. Nous avons pu recevoir 46 dossiers des candidats venant de plusieurs composantes, ces 8 composantes chacune avait droit qu'à un poste exception faite à la composante confession religieuse qui elle pouvait avoir deux postes et donc après l'examen physique de chacun de candidats et puis après audition des candidats, 37 ou 38 candidats sur les 46, après examen minutieux de leurs dossiers, nous avons pu retenir 9 candidats tels que l'exige la loi sur la CNDH en son article 15. Les sentiments à ce jour sont les sentiments de satisfaction ", avait expliqué l'élu de Luilu, dans la province de Lomami. 

Face aux accusations du FCC sur le non-respect de l’équilibre géographique, Prosper Bukasa rassure “qu’il n'y avait pas lieu de satisfaire toutes les provinces”.

Conformément à l'article 222, alinéa 3, de la constitution, il est institué, en RDC, une Commission nationale des Droits de l'Homme. La CNDH est une institution d'appui à la démocratie.

D'après la loi organique n° 13/011 du 21 mars 2013 portant institution, organisation et fonctionnement de la Commission Nationale des Droits de l'Homme, la CNDH est un organe technique et consultatif chargé de la promotion et de la protection des droits de l'homme. Elle veille au respect des droits de l'homme et des mécanismes de garantie des libertés fondamentales. Dans l'accomplissement de sa mission, la CNDH n'est soumise qu'à l'autorité de la Loi.

Clément MUAMBA

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une