Breaking news

RDC: Sama Lukonde considère la visite du pape comme celle de “réconfort” et fait part du nouveau calendrier au conseil des ministres 
Samedi 3 décembre 2022 - 15:04
Sama Lukonde Kyenge, Premier ministre de la RDC
Sama Lukonde Kyenge, Premier ministre de la RDC

Le gouvernement a été informé du nouveau calendrier de la visite en République Démocratique du Congo du Pape François. Il va séjourner en RDC du 31 janvier au 3 février 2022. Le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge l'a annoncé dans sa communication lors de la 79ème réunion du conseil des ministres.

" Le Premier ministre a annoncé l'arrivée du Pape à Kinshasa le 31 janvier 2023 après le report intervenu pour des raisons de santé, il y a quelques mois et cela aussi était annoncé au Président de la République par le Nonce Apostolique accompagné des membres de la Conférence Épiscopale nationale du Congo (CENCO) ", dit le compte rendu de la réunion du conseil des ministres du vendredi 2 decembre.

Lors de l'annonce de cette nouvelle au Président Félix Tshisekedi par le Nonce Apostolique, jeudi 1 décembre, à la Cité de l'Union africaine, le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge avait salué la publication de ce nouveau calendrier de la visite du Pape en RDC. 

Il a une nouvelle fois mobilisé la population pour un accueil chaleureux car, d'après, c'est une visite de réconfort au regard de la situation actuelle du pays.

" Je voudrais ici dire au nom du chef de l'État que nous avons accueilli cette annonce qui vient de nous être confirmée et qui a été déjà faite au niveau du Vatican ce jour même à 12 heures de Kinshasa que le pape effectivement se rendra ici à Kinshasa dans la période qui a été mentionnée du 31 janvier au 3 février 2023. Nous avions déjà en ce moment là demandé à toute la population congolaise de préparer cet accueil de cette haute personnalité ", a dit Sama Lukonde Kyenge devant la presse présidentielle

Et de poursuivre :

" Donc là c'est juste une relance que nous allons faire, nous étions restés en prière parce que c'est ça que nous avions annoncé lorsque nous avons appris le report de la visite, nous avions dit que nous allons rester en prière pour la santé de sa sainteté le Pape et nous assurer qu'il puisse finalement pouvoir venir et que nos portes étaient grandement ouvertes pour l'accueillir. C'est le même message que nous lançons en demeurant dans cette attitude pour l'accueillir surtout en ce moment particulier où la RDC traverse toute cette situation sécuritaire, ça sera une visite de très grand réconfort qui sera donné ici ".

"Repousser n’est pas annuler"  avait déclaré Matteo Bruni, le directeur de la Salle de presse du Saint-Siège lors de l’annonce du report du voyage du Pape François en RDC et au Soudan du Sud, le 10 juin dernier. Convaincu par ses médecins de renoncer à effectuer ce long déplacement en juillet comme c’était prévu en raison de ses problèmes au genou, le Saint-Père n’avait pas renoncé à visiter ces deux pays africains.

Après ses voyages au Canada, au Kazakhstan et à Bahreïn, il va donc pouvoir se rendre à Kinshasa et à Juba, les deux principales étapes de cette mini-tournée. Concernant le Soudan du Sud, il s’agit même d’un pèlerinage œcuménique de paix. L’étape prévue initialement à Goma en juillet n’a pas été maintenue.

D'après Vatican News, le mardi 31 janvier, le Pape quittera Rome pour Kinshasa. À son arrivée, après une visite de courtoisie au président Tshisekedi, il rencontrera les autorités, la société civile et le corps diplomatique au Palais de la nation et y prononcera un discours.

Le lendemain, 1er février, il célébrera la messe à l’aéroport de Ndolo dans la matinée. Dans l’après-midi, il rencontrera des victimes des violences dans l’Est du pays et des représentants de certaines œuvres caritatives, l’occasion pour lui, à chaque fois, de prononcer un discours.

Le 2 février, une rencontre entre le Pape et les jeunes et les catéchistes est prévue au stade des Martyrs. L’après-midi, il participera dans la cathédrale Notre-Dame-du-Congo à une rencontre de prière avec les prêtres, les diacres, les personnes consacrées et les séminaristes, avant de s’entretenir en privé avec les jésuites du Congo.

Le 3 février, avant de quitter la RDC, il s’entretiendra avec les évêques congolais au siège de la CENCO, la conférence épiscopale du pays.

Clément MUAMBA

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une