Meurtre des experts de l'ONU : décès d'un prévenu à la prison de Ndolo
Jeudi 17 novembre 2022 - 16:03
Photo d'illustration/ACTUALITE.CD

Un prévenu dans le procès sur le meurtre de deux experts de l'ONU est mort ce mercredi 16 novembre 2022 à la prison militaire de Ndolo (Kinshasa) où il était détenu avec d'autres coprévenus. L'un des avocats de la défense qui rapporte la nouvelle à ACTUALITE.CD indique que l'infortuné s'était pourtant présenté à la première audience lors de la reprise du procès en appel.

"Je peux vous annoncer la mort d'un des prévenus du nom de Ntumba Mpianga alias Damour. Mort intervenue hier 16 Nov 2022 près-midi", précise Me Crispin Tshipamba qui ajoute :

"Il s'était présenté à l'audience depuis le premier degré comme prêtre néo apostolique".

Sur les causes de ce décès, l'avocat dit ne rien comprendre. "Aucune cause connue, car il n'était même pas malade selon ses codétenus".

Les responsables de l'auditorat militaire n'étaient pas joignables pour une réaction.

La cour militaire de l'ex Kasaï Occidental avait condamné à mort dans son verdict rendu le samedi 29 janvier 2022 à Kananga, 49 de 54 personnes poursuivies pour le meurtre de Zaida Catalan et Michael Sharp, tués en mars 2017. 

De 49 prévenus condamnés à mort, 27 étaient présents à l'audience et 22 autres ont été condamnés par défaut. Sur la liste des prévenus condamnés à mort et présents à l'audience figuraient Jean Bosco Mukanda, Vincent Manga, Constantin Tshidime Bula Bula et l'agent de la DGM et membre de la famille Kamuina Nsapu, Thomas Nkashama.

Le président de la cour militaire, le général de brigade Jean Paulin Ntshayokolo avait exprimé ses regrets de constater que le procès de Kananga n'avait pas permis de connaître les commenditaires du meurtre.

Le parquet militaire était allé en appel de même que les condamnés.

Sosthène Kambidi

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une