Breaking news

RDC: un militaire tue un jeune garçon à Nsumbula (Kasaï) pour avoir refusé de convoyer sa gîte de chanvre
Mercredi 5 octobre 2022 - 16:18
ACTUALITE.CD
Visuel service infographie/ACTUALITE.CD

Un jeune garçon d'environ 25 ans est mort ce mardi 4 octobre dans la localité frontalière de Nsumbula, à 150 kilomètres au sud de Tshikapa dans la province du Kasaï, apprend ACTUALITE.CD, d'un journaliste local.

Cette triste nouvelle a été confirmée par un activiste des droits de l'homme qui a vécu la scène

" Un jeune homme âgé de 25 ans est mort hier, trois jours  après avoir été battu à coups de bottes par un militaire dans la nuit de dimanche à lundi 3 octobre 2022 dans sa résidence, située près du camp militaire dans la  cité de Nsumbula ", explique Abdoul Mwambayi Kabongo, défenseur des droits de l'homme local.

Quant aux causes de cet incident, Abdoul Mwambayi précise que le jeune garçon avait refusé d'aller transporter une gîte des chanvres du militaire et ce qui a énervé l'homme en uniforme : " Le jeune garçon Djo Kamy est  mort  parce qu’il n’avait pas voulu prendre sa moto pour aller transporter du chanvre  de ce soldat comme il en a l'habitude de faire selon  leur convention et directement le militaire a commencé à lui administrer les coups de bottes qui ont  entraîné  sa mort plus tard ". 

Le militaire, qui avait tenté de s'enfuir, a finalement été maîtrisé et est en cours de transfèrement à l'auditorat militaire à Tshikapa. La tension était montée entre la famille de la victime et les militaires. C'est grâce à l'attitude du responsable local des FARDC a pris en charge les frais funéraires que le calme a été rétabli ajoute la source.

Le trafic du chanvre est florissant dans les localités frontalières entre l'Angola et la RDC. Souvent les hommes en uniforme sont soupçonnés de parrainer les vendeurs de chanvre.

Sosthène Kambidi, à Kananga

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une