Breaking news

La Fondation Bralima à la rescousse du centre de rééducation des personnes vivant avec handicap : un lot de matériels de couture remis
Mercredi 28 septembre 2022 - 16:47
Fondation Bralima
Ph. ACTUALITE.CD

Le Centre de Rééducation des Personnes vivant avec Handicap (CRPH) dénommé “Bomisalisana” a bénéficié d’un lot de matériels de couture venant de la Fondation Bralima, ce mercredi 28 septembre. Situé à Kinshasa, sur l’avenue des Huileries, en face de l’INRB, le centre devra compter maintenant avec plus d’une cinquantaine de machines destinées aux personnes vivant avec handicap.

La cérémonie s’est déroulée au CRHP avec une délégation de la Fondation Bralima, les dirigeants du centre et les bénéficiaires, emplis de joie et d’émotion. Les autorités du Centre estiment que le choix de leur structure montre à juste titre qu’elle contribue à l’épanouissement de la personne vivant avec handicap dans sa triple mission qui est l’aide à la réinsertion scolaire, économique et socioprofessionnelle.

L’atelier qui a reçu tous ces matériels a été réaménagé il y a quelques jours. Pour la représentante de la Fondation Bralima, Myoto Liyolo, espère voir après cet acte, le début d’une grande collaboration avec ce centre.

« La vision est de travailler avec un de plus grands centres qui œuvre dans la réhabilitation des personnes vivant avec handicap. Ce centre ayant déjà un instrument qui existait et qui avait besoin d’être réhabilité, qui est l’atelier de couture, nous avons pensé qu’on pouvait commencer ici. C’est le début, j’espère, d’un grand partenariat avec ce Centre », espère-t-elle.  

A

Fondation Bralima : S’investir pour le bien-être du congolais

Comme le dit bien sa devise, le Fondation Bralima s’investit pour le bien-être du congolais, et à l’occasion, du congolais marginalisé. Parmi les matériels remis figurent 5 machines électriques, 15 machines à pédales, 5 machines à surfilage, 2 machines à bouton, 30 bras machines, 30 chaises en bois. Également des doublures, des tissus calicot, des tissus fleuris, des gabardines, tables à repasser et bien d’autres.

Certains matériels ont été fabriqués en adaptation aux besoins des utilisateurs, tels que les tables, les chaises ou les machines à coudre. Madame Myoto Liyolo a même promis de faire confectionner ses robes dans les prochains jours.

Antoine Nzongo, Administrateur gestionnaire du Centre qui a représenté son Directeur n’a pas caché son émotion à l’idée de recevoir ces matériels qui comprennent des machines industrielles qui permettront notamment d’augmenter la production, aider même à confectionner des vêtements pour les personnels médicaux, paramédicaux et administratifs.

« Nous sommes émus que la Fondation Bralima s’ajoute à nous dans cet élan d’aider les personnes vivant avec handicap. C’est notre option de prendre en charge cette catégorie de la population dont on ne tient pas compte », a-t-il dit.

A

Alphonsine Kasa, une des bénéficiaires du don de la fondation Bralima, a dit sa gratitude du haut de sa chaise roulante.

« Nous, personnes handicapées, sommes parfois comme des laissées-pour-compte, des mendiants. Mais quand la Bralima pense à nous, ma joie est grande. Elle n’a pas mis de l’argent entre nos mains mais plutôt un métier. Je suis très reconnaissante pour ce geste louable », affirme-t-elle.

Par le passé, le CRPH fonctionnait avec moins de 5 machines à coudre et quelques personnes. Avec ce lot de matériels, d’autres personnes vivant avec handicap qui sont dans la cité et qui connaissent le travail, rejoindront le centre dans les prochains jours.

Emmanuel Kuzamba

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une