RDC-Rutshuru : les combats se poursuivent entre les FARDC et le M23 dans le groupement de Bweza
Jeudi 30 juin 2022 - 10:21

Les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) s’affrontent depuis le matin de ce jeudi 30 juin aux rebelles du mouvement du 23 mars (M23), soutenus par le Rwanda, dans la localité de Rutsiro, groupement de Bweza dans le territoire de Rutshuru (Nord-Kivu). Les habitants de Rutshuru saluent  la montée en puissance de l'armée et demandent que toutes les entités contrôlées par l'ennemi soient vite libérées par l'armée loyaliste.

« Les affrontements ont débuté mercredi vers Ruseke et Nyabikona. Ils se poursuivent depuis ce matin dans le village de Rutsiro. Des tirs en armes lourdes et légères se font entendre jusqu'à présent. Les populations qui veulent se déplacer ne savent plus à quel saint se vouer  parce que les passages sont bloqués par l'ennemi. L'armée a lancé les offensives. Il faut qu'elle continue à déloger l'ennemi pour déloger l'ennemi. La crainte est que l'ennemi jette des obus sur des populations concentrées à Rutsiro qui sont venues de Bikenge, Ruvumu et Rutakara », témoigne Jean Damascène Baziyaka, acteur de la société civile locale.

Plusieurs localités des groupements Bweza et Kisigari sont passées mercredi  sous contrôle des FARDC. C'est le cas de Rutakara, Rugarama, Buhoro, Kashari et Ruvumu.

« La situation évolue très bien sur le terrain. Les Forces armées de la République démocratique du Congo ont pris de l'ascension sur l'ennemi et continuent à foncer et à récupérer certaines positions occupées autrefois  par l'ennemi. Je parle ici de l'ennemi rwandais et de ses alliés du M23. Que la population puisse garder son calme et surtout appuyer les FARDC », a dit, à ACTUALITE.CD, le lieutenant colonel Njike Kaiko Guillaume, porte-parole du secteur opérationnel Nord-Kivu Sokola2.

Plusieurs milliers d’habitants ayant fui ces atrocités se retrouvent, les uns dans des agglomérations jugées sécurisées en RDC, alors que d'autres ont pris la direction de l'Ouganda voisin.

Selon le Cluster Protection du Nord-Kivu, une structure qui regroupe différents acteurs humanitaires opérant dans la protection de la population civile dans cette province, environ 1 000 familles se sont déplacées à l’intérieur du pays vers Kabindi, Rugabo, Rutshuru centre et Kiwanja alors que 4 000 autres ont trouvé refuge en Ouganda.

Jonathan Kombi, à Goma

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une