RDC-Rutshuru: au moins six villages vidés de leurs habitants suite aux affrontements entre l'armée et les combattants M23
Jeudi 27 janvier 2022 - 12:23
Les déplacés du Nord-Kivu après érption volcanique/Ph. ACTUALITE.CD

Au moins six villages sont vidés de leurs habitants suite aux affrontements qui opposent les FARDC aux combattants M23 depuis trois jours dans les groupements Rugari et Kisigari, (territoire de Rutshuru). Les activités socio-économiques restent paralysées à Rugari-centre, à 45 km au nord de Goma, où se sont réfugiés plusieurs milliers d’habitants. 

«  En ce moment, il y a une accalmie mais il n'y a pas d'activités. Les déplacés sont cantonnés ici. Les uns ont pris la direction de Goma et Kibumba et les autres se sont dirigés à Rutshuru. Ils sont venus de Nyesisi, Ngugo, Ruhanga, Ngombi, Mugwata et Gikeri. Ils sont dans des familles d’accueil et ce sont des charges qui augmentent dans ces familles. Tout le monde a vidé le village. Il n'y a personne là-bas. Jusqu'hier à 13h, ces entités étaient sous contrôle de l'ennemi.  Maintenant, on ne connaît pas la position de l'ennemi parce que les FARDC ont bombardé ces milieux-là depuis hier », témoigne Trésor Ntwari, président de la jeunesse de Rugari. 

Plusieurs sources confirment qu'au moins 24 soldats des FARDC, dont le colonel Ndume Banganyingano ont péri dans l’attaque d’une position de l’armée par des rebelles M23 dans la nuit de lundi à mardi dernier. L’armée ne donne aucun bilan mais affirme que l’offensive lancée contre les rebelles se poursuit dans la zone de Kisigari-Rugari. Le gouverneur militaire du Nord-Kivu, le lieutenant-général Constant Ndima s’est rendu mercredi à Rugari où il a  supervisé  les opérations de pilonnage des positions des assaillants. 

« Les forces loyalistes sont en offensive dans cette zone là. Pour ce qui est de l'ennemi, il faudra nous laisser travailler jusqu’à ce qu'on arrive à bien l'identifier. Pour le moment, nous sommes vraiment en pleine offensive et il est difficile de vous dire quoi que ce soit. Les détails, vous les aurez », a laconiquement dit à ACTUALITE.CD, le Lieutenant Colonel Guillaume Njike, porte-parole du secteur opérationnel Nord-Kivu Sokola 2.

Le M23, "Mouvement du 23 mars", qui se fait également appeler "Armée révolutionnaire du Congo", est une ancienne rébellion de Congolais soutenus par le Rwanda et l'Ouganda, qui avait été défaite en 2013. Ce mouvement est accusé depuis novembre dernier d'attaquer des positions de l'armée.

Jonathan Kombi, à Goma

 

 

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une