RDC : la DGDA s'active davantage dans la numérisation des opérations douanières pour lutter contre la fraude dans ses services et accroître la recette publique
Jeudi 27 janvier 2022 - 15:38
DGDA
Ph. droits tiers

La directrice générale de la Direction générale des douanes et assises (DGDA), Jeanne Blandine Kawanda Walwom  a, à l'occasion de la journée internationale de la douane, célébrée ce mercredi 26 janvier, rappelé la vision de l'équipe qu’elle dirige à la tête de cette régie financière de l'Etat.

A

Elle dit s'engager, durant son règne, à notamment digitaliser les services douaniers dans la quasi-totalité des bureaux des douanes au pays et ce, afin de lutter efficacement contre la fraude douanière.

« Sous notre mandat, la douane congolaise a la volonté de mettre en place non seulement le processus accéléré de traitement des opérations douanières mais également le contrôle efficace basé sur la gestion des risques et le contrôle à posteriori qui garantit la perception des recettes, la conformité aux législations  douanières ainsi que la sécurité et la protection de la société. La DGDA est engagée et envisage de s'approprier des technologies numériques pour améliorer la gestion douanière dans notre pays. Sur le plan numérique d'échange électronique des données, la DGDA a déjà réalisé plusieurs avancées à savoir : l'informatisation du dédouanement dans la quasi-totalité des bureaux de douane du pays avec le système sydonia word. La mise en ligne d'une application mobile pour informer en temps réel les usagers de la douane. L'interconnexion du système de dédouanement de la DGDA avec ceux de certaines administrations douanières de la région pour l'échange des données. L'installation du centre des données avec un serveur central le système de gestion électronique de cargaison. Le système  électronique  des statistiques douanières. A ce jour plus de 244 commissionnaires en douane, 20 banques commerciales, 30 transporteurs agréés, et 23 administrations et services publics sont connectés au sidonia », a déclaré la Directrice générale, Jean Blandine Kawanda

Et de poursuivre :

« (…) La célébration de la journée internationale de la douane est une occasion pour la DGDA de faire des nouveaux engagements qui lui assigne la hiérarchie. Cela dans le souci de répondre aux nombreux défis et résultats attendus par le gouvernement. Il n'est plus à démontrer l'importance de l'administration douanière dans le schéma de mobilisation des recettes pour le compte du trésor afin de permettre à l'Etat de financer ces nombreux projets de développement et d'exécuter ces dépenses de souveraineté (…) ».

A

Pour cette année, le thème retenu pour la célébration de cette journée est : « accélérer la transformation numérique de la douane, en développant une culture et un écosystème des données ».

La DGDA, pour rappel, a pour mission principale de percevoir les taxes et autres redevances à caractère douanier et fiscal, présentes et à venir et qui sont dus soit de l’importation ou de l’exportation des marchandises de toutes natures, soit du fait de leur transit ou de leur séjour en entrepôt douanier, de faciliter et sécuriser les échanges commerciaux et la production locale des produits soumis aux droits d’accises.

Ivan Kasongo

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une