Kinshasa : la société Métro-Kin ambitionne de favoriser la mobilité d'au moins 6 millions des personnes par jour à travers la ville
Jeudi 27 janvier 2022 - 06:36
1
Ligne ferroviaire. Ph. Droits tiers.

En perspective de favoriser la mobilité dans la ville de Kinshasa, le gouvernement provincial a lancé "Métro-Kin", une société de transport créée en partenariat entre l'Hôtel de ville et un consortium d'entreprises privées dont la Transcongo Connexion (TCC), la Société nationale des transports et ports (SCTP) ainsi que d'autres partenaires financiers. Cette société est créée dans le but de réhabiliter, de moderniser et de gérer le chemin de fer dans la capitale congolaise pour une longueur de 300 Kilomètres.

La société Métro-Kin se fixe comme objectif de faire déplacer par jour au moins 6 millions des personnes à travers la ville de Kinshasa, quand viendra sa mise en service effective. Ce qui se présente comme un remède aux embouteillages qui caractérisent la capitale congolaise.

"Kinshasa est une ville populeuse. On doit être capable de favoriser le déplacement des populations. Notre objectif, c'est de pouvoir faire déplacer par jour au moins 6 millions des personnes par Métro afin de dégager les routes. C'est la solution aux embouteillages et au désengorgement de la ville. On devrait normalement prioriser les transports ferroviaires urbains depuis longtemps à Kinshasa", explique à ACTUALITE.CD, Patrick Mulumba, Président-Directeur général du groupe Logix Africa, partenaire de TCC.

1
Patrick Mulumba, Président-Directeur général du groupe Logix Africa, partenaire de TCC.

La capitale congolaise dont la population est estimée à ce jour à plus ou moins 15 millions d'habitants ne dispose pas d'une ligne ferroviaire à sa taille. C'est le défis que compte relever Métro-Kin.

"Métro-Kin va doter la ville de Kinshasa d'un transport des masses. À l'époque Kinshasa avec 400 000 habitants avait un chemin de fer. Aujourd'hui, nous sommes presque 15 millions d'habitants, il n'y a pas de chemin de fer. Ce qui n'est pas normal. C'est le défis que compte relever le projet Metrokin. Nous comptons sur la population pour porter totalement ce projet", explique Pascal Kamba, associé de la société TCC et Directeur général adjoint de Métro-Kin.

1
Pascal Kamba, associé de la société TCC et Directeur général adjoint de Métro-Kin.

L'inauguration et le début des travaux de ce projet vont s'effectuer au mois de février à Kinshasa. 

Ce projet comporte plusieurs axes dont le premier est celui compris entre la gare centrale et l’aéroport international de N’djili. Le deuxième axe concerne le long de grands artères de Kinshasa. Le troisième axe part de Kintambo magasin à Malueka, Mont-Ngafula jusqu'à Kimwenza. Et le dernier axe va de l'aéroport de N'djili à Maluku.

Selon les détails du ministre provincial des Transports, ce projet prévoit la construction de 1 000 maisons pour loger ceux dont les parcelles seront détruites. Car les maisons devront se retrouver à 15m de la voie ferrée. Un montant de 12 millions USD est prévu pour l’indemnisation.

Le coût du billet d'un Train Métro-Kin s'élèvera à 1200 FC.

Jordan MAYENIKINI

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une