Breaking news

États généraux de la communication et médias : Tshisekedi promet de s’impliquer pour l’examen des propositions de révision des textes au niveau des institutions
Mercredi 26 janvier 2022 - 08:18
Photo d'illustration ACTUALITE.CD

Le Chef de l'État Félix Tshisekedi a, dans son mot à l'ouverture des états généraux de la communication et des médias mardi 25 janvier, invité les journalistes à plus de responsabilité. Il a promis de peser de tout son poids pour que les propositions de révision des textes qui seront faites au cours des états généraux puissent être examinées le plus tôt possible au niveau des institutions de la République. 

"Aux termes de ces assises, nous ressortirons avec une proposition de révision de la loi portant sur l'exercice de la liberté de la presse ainsi que d'autres textes qui devront être soumis au niveau institutionnel pour examen et adoption. J'entends peser de tout mon poids en ce moment là pour voir comment dans le meilleur délai on peut faire avancer ensemble cet agenda", a-t-il promis.

Le Président de la République a aussi rassuré qu’un moratoire serait adopté en ce qui concerne la dépénalisation du délit de presse en attendant le vote d’une loi quant à ce. Cependant, il a appelé les journalistes à ne pas abuser de la liberté de la presse.

“Par l'exercice de la liberté de la presse, vous confère des droits autant qu'il vous donne des obligations. Cette liberté n'est pas à confondre avec le libertinage, elle a pour limite les prescrits de la loi, de respect des bonnes mœurs, les impératifs liés à la sécurité du pays, etc. C'est ainsi que je me sens dans le devoir de vous exhorter à faire preuve de plus de responsabilités dans la manière d'exercer à travers vos différentes prestations", a conseillé Félix Tshisekedi. 

Les travaux se poursuivent jusqu’au 28 janvier dans différentes commissions. Il sera question de dégager des propositions des réformes pertinentes touchant au régime juridique des médias en général et de la presse en ligne en particulier, au statut du journaliste, à la dépénalisation des délits de presse qui pourra être précédée d'un moratoire dont les modalités d'encadrement fera l'objet d'une concertation entre le gouvernement et les organisations professionnelles, à la modernisation des médias publics, aux défis de la presse congolaise.

Clément Muamba

 

 

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une