Breaking news

RDC-AFRIQUE : « les Chefs d’’Etats ont raté une opportunité en or pour présenter des excuses publiques aux victimes des violences sexuelles », note une organisation
Vendredi 26 novembre 2021 - 20:54
Photo/ Droits tiers
Photo/ Droits tiers

La Société Congolaise pour l'Etat de Droit (SCED), une Ongdh active dans l'espace Kasaï a réagit ce 26 novembre, au sujet de la conférence sur la masculinité positive tenue à Kinshasa. Plusieurs Chefs d’Etats et des gouvernements ont pris part à cette rencontre organisée par le panel qui accompagne le mandat de la RDC à la tête de l’Union Africaine.

« A l'occasion des 16 jours d'activisme contre les violences sexuelles, la Société Congolaise pour l'Etat de Droit note que les Chefs d'Etat réunis à Kinshasa, à la première conférence panafricaine sur la masculinité positive ont raté une opportunité en or pour présenter des excuses publiques à toutes les femmes africaines victimes de violences sexuelles liées aux conflits armés, en vue de rétablir leur humanité et reconstruire leur dignité, » peut-on lire dans le communiqué de la SCED. 

Pour rappel, le président de la RDC Félix Tshisekedi, président en exercice de l'Union africaine, a convié ce sommet à l'occasion de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, ce 25 novembre. Les violences sexuelles dans les conflits, le mariage et les grossesses précoces, les mutilations génitales, l'accès limité à la terre étaient notamment au programme.

Paul Kagame du Rwanda, le président congolais Denis Sassou Nguesso, Nana Akufo-Addo du Ghanna, le président togolais Faure Gnassingbé et le sénégalais, Macky Sall ont pris part à ce sommet aux cotés de l’ancienne présidente du Libéria Ellen Jhonson Sirleaf.

Prisca Lokale

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une