Breaking news

Procès Rossy Mukendi : la partie civile alerte sur une tentative de subornation de témoin
Mardi 26 octobre 2021 - 09:47
Procès Rossy Mukendi/Ph. ACTUALITE.CD

L'instruction de l'affaire de Rossy Mukendi s'est poursuivie ce lundi 25 octobre à la prison militaire de Ndolo. Lors de l'audience de ce jour, la Cour militaire a auditionné Nkuya Mbiyavanga qui était l'un des gardes du corps de la commissaire supérieure adjointe Carine lokeso, et qui était avec elle lors des opérations du 25 février 2018. Selon la partie civile, Nkuya a confirmé devant la Cour militaire, qu'avant sa comparution, lorsque l'affaire était encore au tribunal militaire de garnison de Kinshasa/Matete, Carine Lokeso et ses avocats avaient organisé avec lui, une réunion à la FIKIN et lui ont demandé de tout accepter pour que Bivuala ne comparaissent pas. Il a aussi affirmé qu'une moto lui avait même été offerte à l'époque.

« La cour a poursuivi l'instruction en auditionnant les témoins. La cour est revenue sur Nkuya Mbiyavanga qui est un des gardes du corps de Carine Lokeso. Nkuya a dit que lorsque nous étions au tribunal militaire de garnison de Kinshasa/Matete, Carine avait organisé une séance préparatoire, sous forme de coaching à la FIKIN entre Nkuya et deux avocats de Carine. Comme Bivuala ne sait pas bien se défendre devant la justice, toi tu peux tout accepter, de sorte que Bivuala ne vienne pas.  Cet entretien a eu lieu à la FIKIN, Carine lui avait même acheté une moto, et lorsque Carine était venue en prison, il lui avait donné 100.000 FC. C'était une sorte d'achat sa conscience. Nous avons considéré ça comme une subornation de témoin. Et le ministère public aussi a haussé le ton, il a dit à la cour qu'il va ouvrir une enquête à ce sujet. Déjà hier il était parti avec son Nkuya dans son office pour qu'il soit entendu sur ces faits. Après il n’hésitera pas d’inviter les deux avocats », a déclaré à ACTUALITE.CD, Me Claude Kanyekete, avocat de la partie civile.

Lors de l'audience du 18 octobre dernier plusieurs renseignants ont comparu notamment le ravitailleur de la police, le commissaire adjoint Bitema wa Bitema, le commandant district du Mont-Amba, Freddy Lifenge et son adjoint chargé de l'administration et la logistique William Kilonda. La demande de comparution du commissaire divisionnaire adjoint Sylvano Kasongo a été jugée rejetée par la cour militaire car jugée inopportune.

Rossy Mukendi (36 ans) avait été tué le 25 février 2018 par balle à Kinshasa alors qu’il participait à une marche pacifique organisée par le Comité Laïc de Coordination (CLC) pour réclamer le départ de Joseph Kabila et l’organisation d'élections.

Ivan Kasongo

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une