RDC : trois morts et des villages incendiés lors des attaques des miliciens dans les moyens plateaux de Fizi   
Jeudi 14 octobre 2021 - 11:02
Une vue de la localité de Bihambwe/Ph prise en août 2017 par Patrick Maki ACTUALITE.CD

Trois villages ont été attaqués puis incendiés ce mercredi 13 octobre par les miliciens Mai-Mai Bilozebishambuke dans les moyens plateaux du territoire de Fizi, précisément dans la localité de Magunga (secteur de Mutambala) au Sud-Kivu.

D’après le chef de la localité de Bibokoboko, David Girumukiza, les Mai-mai disaient vouloir chasser les habitants des villages incendiés sous prétexte qu’ils seraient des étrangers. Ce chef local confirme la mort des trois personnes ainsi que des blessés.

« Aux environs de 5 heures du matin mercredi, les Mai-mai Bilozebishambuke ont attaqué les villages Magunga 1, Magunga 2 et Kakuku où ils ont incendié toutes les maisons. Ils disaient qu'ils étaient venus chasser les Banyamulenges dans ces villages parce qu'ils étaient des Rwandais. Plusieurs civils ont perdu la vie mais nous avons encore un nombre de trois morts et trois blessés qui sont tous civils. Ils ont emporté aussi plusieurs vaches », a dit David Girumukiza.

Et d’ajouter :

« Nous n'avons eu aucune intervention de la part de l'armée car nous avons déjà passé presque deux semaines ici sans les militaires. La vie de la population est vraiment en danger ici. Nous nous demandons comment l'État peut nous délaisser de cette façon alors que ce qui se passait dans les hauts-plateaux de Minembwe se passe maintenant ici chez-nous ».  

L’armée, par la bouche du porte-parole du secteur opérationnel Sokola 2 sud sud, le major Dieudonné Kaseraka, parle des affrontements entre deux groupes des miliciens à savoir, Twigwaneheo et Mai-Mai. Il confirme en même temps l'envoi des éléments des FARDC dans cette partie pour traquer ces groupes armés qui endeuillent la population.

« Ce sont les groupes armés des Mai-Mai Bilozebishambuke contre les twigwaneho qui sont en train de s’affronter dans le village Maguga tout près de Bibokoboko. Ces groupes armés ont commencé leurs hostilités depuis le matin de ce mercredi. Nous apprenons que certains villages ont été incendiés de part et d'autre, du côté Biloze et du côté Twigwaneheo. Les FARDC condamnent avec la dernière énergie cet agissement. Nous avons dépêché les militaires qui sont en route pour essayer de traquer ces hors la loi qui continuent à semer la désolation parmi la population », a-t-il renseigné.

Ces attaques ont provoqué des déplacements massifs de populations. La majorité se dirige à Bibonoboko. D’autres habitants trouvent refuge dans la brousse. La société civile du secteur de Tanganyika, à travers son président, Samy Amimo, avait alerté sur la présence des groupes armés dans les moyens plateaux de Fizi. Selon lui, ces derniers ont fui les opérations de l'armée dans les hauts plateaux.

Lire ici: RDC : après l’offensive de l’armée dans les hauts plateaux, les miliciens du colonel déserteur Makanika signalés dans les moyens plateaux de Fizi

Lubunga Lavoix, à Baraka

 

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une