RDC : lancement à Kinshasa de la campagne de sensibilisation des écoliers sur les violences domestiques
Lundi 11 octobre 2021 - 15:39
cérémonie du lancement de la campagne à Kinshasa
cérémonie du lancement de la campagne à Kinshasa

L’alliance internationale des femmes avocates (AIFA-RDC) a lancé, ce lundi 11 octobre, la campagne de sensibilisation des écoliers sur les violences domestiques et la responsabilité des jeunes sur leur droit et devoir. La compagne ira du 11 octobre au 12 novembre et a pour thème : « Jeunesse responsable, pilier de la société de demain ».

La présidente de l’AIFA-RDC, maître Joëlle Mbamba Kona, a signifié qu’il s’agira d’une communication école à école avec l’accompagnement des psychologues et personnalités congolaises. Pour cette première phase, 20 écoles de 4 districts de Kinshasa sont ciblées.

m

Selon elle, le but est l’éveil de la société sur la prise en charge des enfants, l’éveil de la jeunesse sur sa prise en charge personnelle sur les questions qui concernent sa responsabilité, sur les questions des violences de tout genre et les droits de l’enfant en général.

« Nous avons juste décidé de nous assumer en tant que société civile, femme, mère, éducatrice et jeune. Nous sommes concernés sur tous ces aspects, c’est ainsi que nous avons sollicité l’appui du Chef de l’Etat pour nous accompagner afin que nous puissions accompagner la jeunesse vers une jeunesse responsable, pilier de la société de demain. C’est pourquoi cette campagne a été organisée pour aller vers les jeunes, leur parler, qu’ils aient les informations et les outils juridiques pour justement bien se conduire, mieux se conduire et aller de l’avant et finalement devenir pilier de la société de demain », a déclaré maître Joëlle Mbamba

Ce projet est parrainé par la présidence de la république à travers la conseillère spéciale du Chef de l’Etat en matière de la jeunesse et lutte contre les violences faites aux femmes, Chantal Yelu Mulop.

« On va dans une période qui est extrêmement délicate pour nos jeunes filles vulnérables. Ce sont les problèmes de sexualités, de santé mentale et de santé sexuelle. Il est temps de couper la glace et d’en parler dans les écoles, avec les familles et avec les éducateurs. Ça c’est l’impulsion que j’amène en tant que conseillère du président de la république. Il y a quelques jeunes, on a eu un problème de sextape, est-ce qu’il faut condamner nos jeunes ? C’est ça la question qu’on doit se poser. L’éducation sexuelle est devenue tabou, on en parle peu dans nos familles encore moins dans les écoles et les jeunes s’éduquent entre-eux », a expliqué Chantal Yelu Mulop.

Me Mbamba a émis le vœu de voir cette campagne s'étendre sur toute l’étendue du pays pour pousser la jeunesse à cultiver en lui les valeurs de solidarité, de tolérance, de paix et de respect mutuel afin de l’amener à prendre conscience de l'indissociabilité de ses droits et devoirs  par rapport à ceux du reste de la communauté.  

Lire également: Des élèves filmés en pleins ébats sexuels exclus définitivement du collège St Georges et interdits d’être réinscrits dans une école basée en RDC 

Fonseca MANSIANGA

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une