RDC : des organisations féminines s’activent pour des nouvelles actions sur l’effectivité de la parité
Samedi 31 juillet 2021 - 17:33
Des organisations féminines s’activent sur l’effectivité de la parité
Des organisations féminines s’activent sur l’effectivité de la parité

Processus électoral en cours, adoption et promulgation de la nouvelle loi sur la CENI, perspectives de révision de la loi électorale, les questions d’actualité en RDC ont fait l’objet d’un point de presse tenu ce 31 juillet par l’ONG Afia Mama.  

Après une table ronde qui a réuni des experts en genre et activistes des droits des femmes, un plan d’actions a été élaboré en vue de l’effectivité de la parité.

« Nous avons fait une analyse de la prise en compte du genre, de la prise en compte de la parité dans les réformes en cours et nous sommes parvenus à une conclusion selon laquelle la parité n’est pas effective. La Constitution en ses articles 12 à 14 garantit la parité dans différents domaines de la vie active du pays. Nous sommes au regret de voir que très souvent, des décisions qui concernent le bien-être de la femme et ses droits ne sont pas traitées d’une façon prioritaire en dépit des lois existantes (…) Nous avons ainsi retenu des stratégies à mettre en place », explique Anny Modi, Directrice Exécutive de Afia Mama.

Astrid Tambwe, chargé des projets de Voix et Leadership des Femmes du Carter Center  ajoute le fait que « l’article 34 de la loi sur la parité évoque des sanctions en cas de non-respect de cette parité en faisant appel aux autres lois de la République. Notamment la loi sur le financement des partis politiques et la loi électorale. »

 

Cependant, poursuit-elle, étant donné que les partis ne bénéficient pas des financements pour leur fonctionnement et campagne électorale, « cela n’a aucun impact ».

Parmi les stratégies à mettre en oeuvre, il y a notamment l’identification des initiatives lancées depuis la promulgation de la loi du 01 Aout 2015 sur la parité, relancer le suivi de la requête déposée à la Cour suprême en 2016 ( actuelle Cour Constitutionnelle) par des organisations de la société civile pour obtenir le prononcé de la Cour au sujet des dispositions discriminatoires contenues dans la loi de 2015, obtenir lors de la quatrième révision de la loi électorale, les amendements au sujet de la représentativité des femmes dans les listes des partis politiques, renforcer les capacités et l’engagement des femmes au sein des partis politiques ainsi que les capacités des chefs des partis. 

 

« Nous allons travailler avec plusieurs institutions et la femme est au centre de nos actions », a ajouté Anny Modi.

 

Pour rappel, c’est dans le cadre du programme Voix et Leadership des femmes (VLF) financé par les Affaires Mondiales Canada et exécuté par le Centre Carter, que Afia Mama a tenu ces activités. Ce programme est reparti sur une période allant du 01 juillet au 30 Juin 2022 renouvelable.

Prisca Lokale 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une