Breaking news

Préparatifs des états-généraux de l’ESU : Muhindo Nzangi insiste sur l’effectivité du système LMD dans tous les établissements dès l’année académique prochaine
Jeudi 22 juillet 2021 - 14:37
Muhindo Nzangi Butondo, ministre de l'ESU. Ph. Droits tiers.

Le ministre Muhindo Nzangi Butondo a lancé, ce jeudi 22 juillet à Kinshasa, l’atelier préparatoire des états-généraux de l’Enseignement Supérieur et Universitaire (ESU). Déterminé à réformer le secteur de l’ESU, M. Muhindo Nzangi Butondo a signifié l’essentiel de sa vision et ses attentes aux professeurs, gestionnaires des établissements publics et privés prenant part à ces assises. 

Il souhaite que la réforme LMD (Licence-Maîtrise-Doctorat) soit effective dans tous les établissements de l’ESU d’ici l’année académique prochaine.

« Cet atelier est très important pour notre secteur. Nous voulons que les états-généraux que nous allons avoir dans un mois soient correctement préparés. Que toutes les grandes intelligences de notre pays se concentrent pour nous dire ce que nous allons donner comme orientation à ces états-généraux. L’objectif est de prendre des mesures courageuses pour réformer le secteur de l’enseignement supérieur et universitaire. Donc ces travaux préparatoires vont consister à préparer tous les documents, qui feront l’objet des discussions dans les états-généraux pour que la réforme LMD à partir de l’année prochaine soit effective dans l’ensemble des établissements de l’ESU », a déclaré Muhindo Nzangi Butondo.

Le patron de l’ESU déplore le désordre qu’il a trouvé dans ce secteur lié notamment à la non-effectivité du système LMD.

« Aujourd’hui, je suis obligé de signer les diplômes de licence de 3 ans et de 5 ans, dans le même pays. C’est anormal. Nous devons lever les options pour nous aider à surmonter les obstacles qui nous empêchent de réaliser ces réformes. Les réformes que nous avons déjà entamées, nous devons les faire aboutir. Nous devons avoir un système LMD dans le contexte congolais », a-t-il insisté.

Pour le Directeur général de l’Académie des Beaux-Arts (ABA), Henri Kalama Akulez, l’effectivité du système LMD dans les établissements de l’ESU exige la réadaptation de contenus des cours. Ce qui sera traité lors des états-généraux.

« Le basculement au système LMD doit être accompagné d’un changement des contenus à enseigner aux étudiants pour l’obtention d’un diplôme de licence en 3 ans. On réfléchit sur cette matière. Nous réfléchissons également aujourd’hui sur le déroulement des états-généraux de l’ESU », a dit le DG de l’ABA.

L'Éducation supérieure et universitaire en RDC a intégré le processus de Bologne, mieux connu comme le système Licence, Maîtrise et Doctorat (LMD). L’ancien président de la République, Joseph Kabila, avait promulgué une nouvelle loi-cadre en 2014 instituant ce système en RDC, en vue d’aligner l’éducation congolaise sur les standards internationaux. Mais plusieurs années après, ce système n’est pas toujours effectif dans plusieurs établissements de l’ESU.

Jordan MAYENIKINI

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une