RDC : Luzolo Bambi appelle la justice à épuiser toutes les procédures pour que les auteurs de corruption et détournement des deniers publics répondent de leurs actes
Luzolo Bambi Lessa, ancien ministre de la Justice et ancien conseiller spécial de Joseph Kabila, en matière de bonne gouvernance  et de lutte contre la corruption, le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. Ph. Droit tiers.

L'ancien ministre de la justice Luzolo Bambi Lessa a dénoncé sur Top Congo le refus du Sénat de lever les immunités des présumés auteurs de corruption et détournement des deniers publics en cas de demande de la justice. 

Pour Luzolo Bambi, le Sénat humilie le peuple congolais à travers sa justice.

"Je considère la décision du Sénat comme une expression démocratique. Mais en réalité, c'est une humiliation du peuple congolais à travers sa justice. Sans l'expression de la justice, il n'y a pas d'Etat de droit. Le peuple congolais est allé aux élections à 3 reprises pour qu'à travers la justice le bien-être soit assuré par l'avènement de l'État de droit au sein duquel les gouvernants et les gouvernés sont tous mis de manière égale à la loi en dehors de tous privilèges des poursuites et des juridictions conçues dans le sens négatif. C'est-à-dire la consécration de la justice à deux vitesses", a-t-il dit.

L'ancien conseiller spécial de l'ancien Chef de l'Etat Joseph Kabila, en matière de bonne gouvernance  et de lutte contre la corruption, le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme, demande à la justice d'épuiser toutes les procédures possibles pour que Matata Ponyo rende compte à la justice.

"Je note par expérience  que les demandes de levée d'immunité ne sont jamais accordées dans les deux chambres et que la justice s'arrête aux portes de l'Assemblée nationale et du Sénat. C'est un dénie de démocratie. Je demande à la justice de poursuivre toutes les procédures parce qu'elles ne sont pas encore épuisées. Il appartient à la justice de défendre le peuple congolais en usant de toutes les procédures possibles pour que chaque congolais quel que soit son rang puisse rendre compte devant la justice. Et que ça soit seule la justice qui déclare quelqu'un innocent ou coupable", conseille-t-il. 

Et de poursuivre : 

"Lorsqu'on freine la justice, on freine l'Etat de droit. Et il n'y aura aucun bonheur pour le peuple congolais. Même les élections ne serviront à rien si la place de la justice n'est pas restaurée au sein de la RDC".

Rappelons que le Sénat a décidé de rejeter la demande de la levée des immunités du sénateur Matata Ponyo Augustin à la suite du réquisitoire du procureur général près la Cour Constitutionnelle accusé d'être à la base de la débâcle du projet Bukanga Lonzo. En effet, 46 sénateurs ont voté Oui, 49 sénateurs ont voté non et un bulletin nul. Ce vote intervient après les travaux de la commission spéciale mise en place chargée d'auditionner chaque sénateur concerné afin de présenter ses moyens de défense.

Jordan MAYENIKINI

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une