Breaking news

RDC : la société civile veut que l'asphaltage de la route Beni-Kasindi soit une réalité et non une promesse
Mardi 15 juin 2021 - 09:39
Pancarte de signalisation sur la route Beni-Kasindi/Ph droits tiers

Le Chef de l'État, Félix Tshisekedi est attendu ce mardi 15 juin dans la ville de Beni (Nord-Kivu). Il va notamment lancer les travaux de construction de la route Beni-Kasindi longue de 82 km. Mais la société civile locale ne veut pas vivre une fausse promesse comme car l’ancien Chef de l’Etat Joseph Kabila avait en son temps, lancé les travaux de construction de ladite route.

« Les travaux de construction de cette route ont été depuis longtemps lancés par l'ancien régime et voilà aujourd'hui le nouveau régime de Tshisekedi vient faire la même chose. Le souci de la société civile est que dès qu’on lance les travaux, il faut que les activités démarrent directement, parce que si ces travaux démarrent je crois que ça va aussi aider la population de Beni à avoir l’emploi, mais également ça va permettre le retour de la sécurité sur cet axe. Les opérateurs économiques vont être soulagés et leurs marchandises seront sécurisées. Nous voudrions que ça soit une réalité et que ça ne puisse pas rester les promesses de depuis longtemps », explique à ACTUALITE.CD Kizito Bin Hangi, président de la société civile de la ville de Beni.

Les travaux qui seront financés par l'Ouganda consisteront à asphalter au moins 300 kilomètres de route Beni-Kasindi et Bunagana-Goma. Les Présidents congolais et ougandais ont déjà signé un accord dans ce sens. Les deux pays sont également engagés dans un processus de coopération militaire.

« L'entreprise ougandaise qui a gagné le marché doit prendre 60 % de la main d'œuvre de la population locale, et les 40 % vont rester pour l'entreprise ougandaise dans le cadre de la technologie ou dans le cadre de l'expertise et la technicité. En tout cas, la société civile sera impliquée pour que les 60  % soient respectés dans le cadre de la main d'œuvre locale », insiste Kizito Bin Hangi.

Il ne se pose pas seulement le problème d'entretien de la route Beni-Kasindi. L’enjeu est aussi sécuritaire à cause de l'activisme des combattants ADF qui mène des attaques sur cet axe routier. Au moins 11 personnes dont 5 chauffeurs ont été tuées dans différentes embuscades depuis mars dernier sur la route Beni-Kasindi.

Yassin Kombi

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une