Lundi 14 juin 2021 - 18:57

Breaking news

Procès 100 jours : à 24 heures de l’arrêt de la Cour, les avocats de Vital Kamerhe sollicitent la réouverture des débats
Vital Kamerhe/Ph ACTUALITE.CD

Les avocats du président national de l'Union pour la nation congolaise (UNC), Vital Kamerhe, ont introduit une demande de réouverture des débats, à 24 heures de l’arrêt de la Cour d'appel de Kinshasa Gombe. Cette information est confirmée à ACTUALITE.CD par Jean Marie Kabengela , un des avocats conseil de Vital Kamerhe.

Lors de la dernière audience le mardi 1 juin dernier, les avocats des prévenus n'avaient pas plaidé et la Cour avait clos les débats et pris l'affaire en délibéré, les avocats de Kamerhe, demandant que les débats soient de nouveau ouverts pour qu'ils puissent plaider.

L'examen de ce dossier était consacré à la poursuite de la présentation par les parties prévenues et par le Ministère public, de leurs motifs d'appel. C'est la partie Kamerhe qui s'est illustrée en dernier.

L'audience du 1 Juin a aussi connu, d'autres moments forts comme celui de la récusation sollicitée par Daniel Shangalume Nkingi alias Massaro. La Cour a rejeté cette demande arguant que c'est au greffier de notifier aux juges leurs récusations et non aux parties. Les avocats de Vital Kamerhe ont alors quitté la salle et la Cour a invité les parties à plaider.

Contexte

Vital Kamerhe, Samih Jammal et Jeannot Muhima avaient été condamnés le 20 juin 2020 pour détournement des fonds destinés à la construction des maisons préfabriquées dans le cadre du programme 100 jours du Chef de l'Etat Félix Tshisekedi. Ils ont fait appel de cette décision qu'avait rendu le tribunal de grande instance de Kinshasa/Gombe.

Ivan Kasongo

 

 

 

 

 

 

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une