Jeudi 10 juin 2021 - 09:41

Breaking news

RDC-Nyiragongo : la récente éruption volcanique est intervenue « sans signes précurseurs », se défend le ministre José Mpanda devant les députés
Des habitats rasés par le volcan près de Goma/Ph ACTUALITE.CD

Le ministre de la recherche scientifique et innovation technologique, José Mpanda s'est expliqué ce mercredi 9 juin à l’Assemblée nationale à propos de l'éruption du volcan  Nyiragongo du 22 mai dernier. Il a indiqué que l'éruption est intervenue « sans signes précurseurs ».

« L'éruption volcanique du Nyiragongo survenue le samedi 22 mai dernier n'avait aucun signe précurseur qui pouvait permettre à nos services notamment l'OVG de prédire ce drame. C'est une catastrophe éminemment naturelle », a dit le ministre devant la représentation nationale.

Il a tout de même refusé d'admettre la thèse d'une défaillance délibérée de son ministère sur le manque d'alerte des mouvements du volcan de Nyiragongo soutenue par l'auteur de son interpellation, le député Jean-Baptiste Kasekwa.

« Chers élus du peuple, il n'y avait aucune défaillance de la part du ministère de la recherche scientifique. Cette éruption a surpris tout le monde », estime-t-il.

Pour leur part, certains députés ont refusé de croire aux explications du ministre José Mpanda. Ils affirment par contre qu'il y avait des signes lointains et immédiats d'une imminence d'éruption volcanique.

« L'éruption est  intervenue le soir alors que déjà vers 10 heures, heure locale, il y  avait des flammes de feu et une fumée qui sortaient du volcan. Les bulletins du volcan émis par l'OVG aussi entrevoyaient déjà l'imminence d'une éruption », a signifié le député Gratien de Saint-Nicolas Iracan.

Cette thèse est confirmée par Jean-Baptiste Kasekwa qui ajoute :

« Il n'y a pas d'éruption sans signes précurseurs. Tous les savants même congolais en ce domaine l'ont démontré même au ministre. C'est pourquoi je parle d'une défaillance délibérée du ministre ».

Une commission d'enquête parlementaire a été mise en place et va travailler pendant 48 heures. Les recommandations seront formulées au gouvernement pour notamment la gestion des différents centres des recherches.

L’éruption volcanique du 22 mai a fait au total 32 morts. Des milliers de maisons ont été ravagées par la lave dans le territoire de Nyiragongo. Plusieurs écoles sont également détruites.

Berith Yakitenge

 

 

 

 

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une