Beni : les activités n’ont toujours pas repris, poursuite de la grogne contre la Monusco
Lundi 19 avril 2021 - 10:12
Des barricades érigées dans un quartier de Beni pour protester contre la Monusco/Ph ACTUALITE.CD

Des manifestations anti-Monusco ont de nouveau repris ce lundi dans la ville de Beni (Nord-Kivu) après une trêve d'un jour dimanche dernier. C’est le 15e jour pour ces manifestations pour exiger le départ de la mission de l’ONU.

Ce lundi, les activités socio-économiques sont paralysées au centre ville, et dans certains quartiers de la commune de Mulekera. Les écoles n'ont pas ouvert leurs portes. Les écoliers et les élèves sont restés à la maison. Des portes des boutiques et magasins sur les boulevards Ruwenzori et Nyamwisi sont fermées, même situation au centre commercial de Matonge.

Pas de taxi-motos en ville. Certains conducteurs de motos sont contrés par leurs collègues de ne pas travailler.

Des barricades sont visibles dans plusieurs coins de la commune Mulekera. Ce matin, un groupe de manifestants s'apprenait aux poteaux qui facilitent le transport de courant électrique dans le quartier Tamende, témoignent des sources locales.

« C'était aux environs de 22 heures (heure locale), que les jeunes du quartier Tamende ont commencé à barricader les routes sous prétexte de chasser la Monusco. Malheureusement en le faisant, ils se sont attaqués aux poteaux du courant dans ce quartier. A notre réveil, plus de 100 poteaux étaient par terre. Nous dénonçons cela, et nous appelons ces jeunes à la rationalité. On ne détruit pas le pays qu'on prétend bâtir », témoigne à ACTUALITÉ.CD, Daddy Azor, jeune de Beni, trouvé au quartier Tamende.

C'est depuis le 5 avril que des manifestations exigeant le départ de la Monusco s'observent dans les villes de Beni et Butembo, sur mot d'ordre du groupe de pression Véranda Mutsanga et le mouvement citoyen Lucha. Ces derniers dénoncent l'inaction de la Mission onusienne face aux tueries des civils à Beni. Depuis le début de cette action, au moins 5 civils ont été tués par les forces de l'ordre et plusieurs personnes blessées par balles dans la région de Beni.

Ces manifestations avaient dégénéré près de Goma, dans le territoire de Nyiragongo. Elles avaient provoqué des affrontements entre des jeunes des communautés Nande et Kumu faisait 14 morts, 53 blessés, plusieurs maisons pillées et plus de 35 habitations incendiées à Buhene, Kihisi et Turunga (banlieue située au Nord de Goma dans le territoire de Nyiragongo).

Yassin Kombi

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une