RDC : le Cadre de concertation nationale de la société civile recommande la rigueur dans le choix des membres du gouvernement
Le Premier ministre Sama Lukonde/Ph Présidence

La question de la formation du prochain gouvernement de l'Union sacrée de la nation était au centre des échanges ce vendredi 26 février 2021 entre les délégués du Cadre de concertation nationale de la société civile et le Premier Ministre Sama Lukonde Kyenge.

Pour Patient Bashombe Matabishi, coordonnateur du CCNSC qui s'est exprimé au nom du groupe, les délégués ont rappelé à Sama Lukonde Kyenge que la rigueur doit être le principe majeur dans la désignation des membres du prochain gouvernement.

« Nous sommes revenus sur les préoccupations de la population pendant ce temps, les préoccupations socio-économiques, des questions de gouvernance, gouvernance sécuritaire, de même de l'administration de la justice mais aussi nous lui avons recommandé que cette fois que la rigueur soit le principe dans la désignation des membres mais aussi la société civile a exprimé auprès du Premier Ministre qu'il y a toutes les compétences au niveau de la société civile qui peuvent venir en appui à ce gouvernement parce que c'est un gouvernement d'union nationale, un gouvernement issu de l'Union sacrée pour la nation », a-t-il dit devant la presse.

Il estime que la société civile va jouer un grand rôle dans la nouvelle gouvernance du pays.

« J'espère que la société civile va jouer un grand rôle pour que finalement le pays puisse aller dans l'émergence, la population a beaucoup souffert, nous avons dit que nous ne pouvons pas rester spectateurs des politiques. L'objectif est de contribuer pour une gouvernance distributive dans notre pays de sorte que les fils et filles de ce pays puissent être fiers d'appartenir au Congo. Il faut un développement qui part de la base jusqu'au niveau national », a-t-il ajouté.

Sama Lukonde espère garder contact avec la société civile jusqu'à la publication du nouveau gouvernement. « Il était très content que la société civile puisse lui tendre la main et il est prêt à travailler avec la société civile et il voulait que les échanges puissent se poursuivre jusqu'à ce qu'il y ait la nomination du nouveau gouvernement », a conclu Patient Bashombe.

Clément Muamba

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une