RDC : Fayulu et Muzito insistent sur les réformes électorales en dehors « des institutions illégitimes actuelles »
Adolphe Muzito et Martin Fayulu/Ph ACTUALITE.CD

Le Présidium de la coalition Lamuka s’est réuni ce vendredi 26 février pour analyser les dossiers de l’heure. Prévenant qu’aucun glissement du mandat ne sera toléré, Lamuka insiste sur les réformes électorales à opérer en dehors des institutions « illégitimes ».

« Le Présidium de Lamuka comme le peuple congolais, prévient qu’il n’acceptera aucun glissement du pouvoir illégitime en place qu’il s’est imposé au peuple congolais contre sa volonté. Le Présidium exige des réformes de tous les textes et des institutions ayant un lien avec les élections. Ces réformes doivent se faire consensuellement et de façon paritaire, entre toutes les parties prenantes, en dehors des institutions illégitimes actuelles », dit un communiqué de Lamuka signé par Martin Fayulu et Adolphe Muzito.

Martin Fayulu Madidi, candidat président de la république de la coalition Lamuka à la présidentielle de décembre de 2018, réclame toujours sa victoire devant Félix-Antoine Tshisekedi proclamé par la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI).

Soutenant que la réunion a été convoquée conformément aux textes de la plateforme, Lamuka a confirmé la radiation de Moïse Katumbi et Jean-Pierre Bemba qui ont adhéré à l'Union sacrée de la Nation du Chef de l’Etat. La coalition affirme que la coordination sera désormais assurée de manière alternative par les deux membres restants.

Fonseca MANSIANGA

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une