Dimanche 21 février 2021 - 08:25

Breaking news

RDC-EPST : le SYECO exhorte les enseignants à adapter leurs prévisions des matières au calendrier scolaire réaménagé
Les élèves dans une salle de classe à l'Institut de Goma/Ph ACTUALITE.CD

La reprise des cours dans les établissements scolaires et universitaires est prévue ce lundi 22 février. A cette occasion, le Syndicat des enseignants du Congo (SYECO) appelle les enseignants à adapter leurs différentes prévisions des matières au calendrier scolaire réaménagé qui a été dévoilé le jeudi dernier par le ministre de l’EPST Willy Bakonga Wilima.

Il ressort de ce calendrier que l’année scolaire 2020-2021 ira jusqu’au 8 septembre prochain. Pour Emery Masunga, chargé de communication du SYECO, contacté par ACTUALITE.CD, l’adaptation des prévisions des matières à ce nouveau calendrier va permettre de rattraper le retard déjà enregistré.

« Nous sommes déjà contents du fait que le gouvernement a pensé à rouvrir les écoles. Ça veut dire que l'année scolaire 2020-2021 ne sera pas perdue, elle n'est pas perdue. Le calendrier réaménagé a été travaillé par les experts et ce retard sera récupéré. L’année ira jusqu’au 8 septembre. Le retard sera comblé si même pas à 100% mais au moins à 80%. Et voilà pourquoi nous demandons aux enseignants d'adapter leurs prévisions des matières au nouveau calendrier. S'ils sont vraiment à la page, ils vont récupérer leur retard. L'essentiel, c'est de sauver l'année scolaire », a dit Emery Masunga.

Et pour lutter contre la propagation de cette deuxième du coronavirus en milieu scolaire, il appelle les chefs d’établissements à tout faire pour mettre les élèves et les enseignants à l’abri de la maladie.

« Dans les écoles, il faut des sceaux pour le lavage des mains, des désinfectants. Mais bon nombre d'écoles ne disposent même pas des thermo flash pour contrôler la température de chaque élève. Ça, nous le déplorons. Il y a aussi des mesures de distanciation mais malheureusement nous n'avons pas assez de salles de classe, pas assez d'écoles. Vous verrez qu'il y a certaines salles qui sont vraiment pléthoriques, les enfants n'arrivent même pas à se mettre à l'ordre d'un mètre. 

Et de poursuivre :

« Nous savons que le gouvernement ne sait pas désengorger les écoles, ça demande beaucoup de moyens. Mais que les écoles fassent de tous leurs moyens pour que les éléments nécessaires qui peuvent protéger les enfants soient réunis. Il faut aussi imposer à chaque élève et enseignant le port des masques même si pour l'enseignant qui doit parler, il faudra le faire descendre un peu. Nous insistons là-dessus ».

En RDC, les cours avaient été suspendus à tous les niveaux depuis le 18 décembre 2020. Cette décision, d’après les autorités, consistait à limiter la chaîne de contamination de la deuxième vague de coronavirus. A cette occasion, les élèves et étudiants avaient été envoyés en vacances anticipées, lesquelles ont duré deux mois.

Japhet Toko

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une