RDC : l'ODEP demande à l’IGF d’écarter deux directeurs de TRANSCO recrutés parmi les inspecteurs pour leur implication dans les malversations financières
Un bus Transco sur la route à Kinshasa/Ph DESKECO.COM

L'Observatoire des dépenses publiques (ODEP) dénonce le recrutement à l'Inspection Générale des Finances, du Directeur Général et Directeur Financier de la société des Transports au Congo (TRANSCO) alors qu'ils sont impliqués dans des malversations financières. Florimond Muteba, président du conseil d’administration de l’ODEP demande leur mise à l'écart, car, dit-il, on ne peut pas lutter contre la corruption avec des mains sales.

« Le DG a.i de TRANSCO John Andrew Bongi Blackson et son Directeur administratif et financier, Wasonolua Vumi, impliqués dans des malversations financières font aujourd'hui partie des nouveaux inspecteurs recrutés par l'Inspection Générale des Finances. Pour éviter de noircir la réputation de cette haute institution du contrôle des finances publiques, l'ODEP demande à l'Inspecteur Général des Finances, Chef de service de surseoir leurs nominations, en attendant la clôture du dossier en instruction au parquet général de Matete », dit l’ODEP dans un communiqué.

L'observatoire de la Dépense Publique (ODEP) dit suivre de près le déroulement de sa dénonciation déposée le 01 octobre 2020 au Parquet général près la Cour d'appel de Kinshasa-Matete. D'après ce communiqué, cette structure note ce qui suit après monitoring.

« La mise en liberté conditionnelle du Directeur administratif et financier de TRANSCO Wasonolua Vumi, après sa détention provisoire à Makala, alors que les faits reprochés à ce dernier sont très graves. Selon les sources judiciaires, cette liberté serait obtenue suite aux implications de certains hauts magistrats et hautes personnalités. Ce que nous considérons comme étant un coup porté à la lutte contre la corruption, prônée par le Chef de l'État Félix Antoine Tshisekedi et l'ingérence aux affaires judiciaires ».

Et d'ajouter : « le DG a.i de TRANSCO John Andrew Bongi Blackson cité dans le même dossier n'a jamais répondu à l'invitation du parquet et continue à narguer la justice grâce à ses parapluies politiques ».

L'ODEP encourage le parquet général de Matete à poursuivre l'instruction du dossier jusqu'à ce que justice soit rendue et que les fonds détournés de TRANSCO soient restitués au Trésor Public. L’organisation a apporté des preuves sur les allégations des détournements des subventions de carburant, des recettes mobilisées par la société et la location des bus, des détournements des recettes publicitaires ainsi que la constitution des caisses parallèles. Mais jusqu’à ce jour, aucun procès n’a été ouvert. 

Clément Muamba

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une