Breaking news

Crise au FCC : pour Ferdinand Kambere, la “requalification” de la majorité est loin d'être une réalité en dépit de la destitution du bureau de Mabunda
Lundi 21 décembre 2020 - 13:06
Ferdinand Kambere/Ph. Droits tiers

S’exprimant ce lundi 21 décembre à ACTUALITE.CD sur la situation de l’heure au sein de sa famille politique, le Front Commun pour le Congo (FCC), Ferdinand Kambere, secrétaire permanent adjoint du parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD), estime qu’on est encore loin de parler de la “requalification” de la majorité au sein du parlement.

Pour M. Kambere, la requalification de la majorité suppose une certaine durabilité d’un bon nombre de partis politiques qui se mettent ensemble autour d’un accord et d’une vision. Ce qui, selon lui, est loin d'être le cas pour l’instant.

« Pour la pétition qui a abouti au départ du bureau de l’Assemblée nationale, la terreur a été utilisée comme moyen politique, ajouter à cela la corruption, etc. Maintenant, à partir de cela, pourquoi les gens sont en train de trembler (…). Nous avons vu les méthodes utilisées par le camp adversaire, mais ceci ne signifie pas que la requalification de la majorité va passer par là. Parce que la requalification nécessite quand même une certaine durabilité d'un ensemble de partis politiques qui se mettent ensemble dans un accord conçu, qui a un contenu connu avec un programme. On est encore loin de ça. Il y a encore un combat du bureau. Notre famille politique a besoin de s'organiser dans la sérénité. Notre famille politique n'a pas besoin de tous ces brouhahas que j'entends dans les réseaux sociaux », a-t-il déclaré à ACTUALITE.CD.

Ferdinand Kambere invite par ailleurs tous les membres du FCC à rester sereins autour de l'autorité morale Joseph Kabila.

« Je suis étonné que les gens manquent de courage politique. Le FCC, c'est quand une grande famille politique, qui est une coalition sur base de laquelle un gouvernement a été formé. Le FCC a une charte qui le régit. Les partis politiques et personnalités ont adhéré librement à cette charte. Mais aujourd’hui d’après les déclarations que je suis en train de suivre, les uns nous demandent que le premier ministre démissionne, les autres veulent la démission du coordonnateur du FCC alors qu'ils sont eux-mêmes ministres. Nous devons être sereins autour de l'autorité morale », a déclaré Ferdinand Kambere a ACTUALITE.CD.

L'alliance des nationalistes pour la démocratie et l'émergence du Congo (ANADEC), parti politique de l’actuel ministre de l’aménagement du territoire, Aggée Matembo, a fait une déclaration politique samedi 19 décembre dernier, invitant le coordonnateur du FCC Néhémie Mwilanya, le secrétaire permanent du PPRD Ramazani shadary ainsi que les autres cadres tels que Evariste boshab, Aubin Minaku ou encore Adolph Lumanu, tous du PPRD, à démissionner de leurs fonctions au sein du FCC.

Ivan Kasongo

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une