Samedi 5 décembre 2020 - 21:48

Breaking news

SADC: “est-ce que c’est le bon moment pour perturber le bureau de l’Assemblée nationale?” (Nzekuye)
Le député national François Nzekuye/Ph. Droits tiers

Le député national François Nzekuye trouve pertubante la démarche des députés signataires des pétitions visant à évincer le bureau de l’Assemblée nationale. Pour ce cadre du PPRD, ces collègues s’érigent en ennemi de la république en cherchant déposer leurs documents le jour de la prise du pouvoir de Jeanine Mabunda au niveau du forum parlementaire de la SADC.

“Est-ce que c’est le bon moment pour perturber le bureau de l’Assemblée nationale qui vient d’être élu à la tête d’une organisation sous régionale? Nous devons féliciter madame Mabunda pour le choix qui a été porté sur elle et féliciter la RDC pour le choix de la SADC mais nous devons nous considérer triste parce qu’en ce moment même les ennemis de la démocratie veulent perturber les histoires de la république”, a déclaré François Nzekuye.

Jeanine Mabunda a pris officiellement ce samedi la tête du Forum parlementaire de la Communauté de développement d'Afrique australe (SADC). Elle va diriger cette institution qui est l’une des 9 que compte la SADC pour un mandat deux ans.

M. Nzekuye estime que la pétition doit attendre le rapport final du comité des sages de la chambre qui a été saisi sur les allégations de corruption des élus sur cette question.

“Est-ce que nous sommes en droit, nous députés nationaux, au moment où le bureau de l’Assemblée nationale a déjà écrit au comité des sages pour examiner le cas de corruption? Qu’est-ce qui doit précéder, l’examen de ces allégations de corruption qui ont entaché l’irrégularité de cette pétition ou c’est la pétition. Pour nous, le comité des sages doit d’abord entendre toutes les personnes accusées d’être corrompus, s’il s’avère que les allégations ne sont pas fondées en ce moment ils peuvent déposer la pétition”, a-t-il dit.

Contexte

Jeanine Mabunda et l’ensemble du bureau de l’Assemblée nationale sont visés par plusieurs pétitions réclamant leur départ. Parmi les pétitionnaires, il y a les députés du FCC, ceux du CACH et même ceux de l’opposition. Ils disent être plus de 250 à avoir apposé leurs signatures. Du côté du FCC, on écrit à la corruption. Le Conseil des sages de l'Assemblée nationale a été officiellement saisi par le bureau de Jeanine Mabunda. Des auditions et des confrontations seront organisées entre les prétendus corrompus et corrupteurs. Par cette action, le FCC espère que les députés corrompus seront sanctionnés. Certains pourront même perdre leurs sièges, disent les caciques de la plateforme de Joseph Kabila.

Berith Yakitenge

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une