Affaire Barnabé Milinganyo Wimana : Le Ministère public requiert 1 an de servitude pénale pour menace de mort et 2 ans pour offense au Chef de l'Etat
Photo/Droits tiers

Arrêté ce samedi 28 novembre 2020 par les services de l'ANR et acheminé au tribunal de grande instance de Kinshasa/Gombe, Barnabé Milinganyo Wimana, Président national du Rassemblement des leaders congolais, est jugé en flagrance au tribunal de grande instance de Kinshasa de Kinshasa/Gombe.

Le Ministère public a requis 1 an de servitude pénale pour menace de mort et 2 ans pour offense envers le Chef de l'Etat Félix Tshisekedi.  Barnabé Milinganyo Wimana s’est illustré ces derniers jours sur les plateaux télévisés et dans les débats sur la suite à donner aux consultations.

Répondant à la question de savoir s’il n’y a ni coalition ni cohabitation, il a répondu comme suit (en lingala): " Il y aura peut-être la démission du président. C’est l’unique voie facile. Si le président ne veut pas faire tuer les gens, il faudra qu’il démissionne (…). Alors il deviendra dignement sénateur à vie. S’il ne le fait pas, alors il sera tué par balle?". 

Ce procès retient l'attention de milliers des congolais qui ont vu se propager sur les réseaux sociaux les images du prevenu.

Blaise BAÏSE

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une