RD : deux officiers FARDC soupçonnés de complicité avec les groupes armés arrêtés à Minembwe
Jeudi 1 octobre 2020 - 12:24
Les militaires déployés lors d'une manifestation de la population à Kindu.

L’armée a arrêté deux de ses officiers basés à Minembwe (Sud-Kivu) pour complicité présumée avec les groupes armés locaux qui sèment l’insécurité dans cette partie du pays, a appris ACTUALITE.CD des sources de Kivu security, un projet conjoint de Human Rights Watch et Groupe d’études sur le Congo.

Les deux officiers dont les grades ne sont pas révélés à ce stade, sont de la 12e brigade. Ils auraient été transférés à Bukavu au camp militaire Saio.  Le porte-parole des FARDC, Richard Kasonga contacté par ACTUALITE.CD n’a pas voulu commenter la nouvelle. 

Ces arrestations au sein des Forces armées de la RDC interviennent au lendemain de la visite du ministre de la défense à Minembwe. Aimé Ngoy Mukena accompagné du ministre Azarias Ruberwa, du gouverneur du Sud-Kivu, Théo Ngwabidje et des députés nationaux ont sensibilisé les communautés de Minembwe à la paix. Un bourgmestre de la commune de Minembwe est installé pour la première fois.

A Minembwe, les violences communautaires qui ont éclaté en 2016 ont fait des centaines de morts, des villages entiers incendiés et des milliers de déplacés.

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une