Jeudi 17 septembre 2020 - 19:27

Breaking news

RDC: le Parlement européen demande "instamment" au Gouvernement d'ouvrir une enquête approfondie sur les menaces contre Mukwege
Photo d'illustration/droits tiers

Les députés européens demandent au Gouvernement congolais de diligenter "instamment" une enquête "approfondie" sur les menaces qui pèsent contre le Prix Nobel Dr. Denis Mukwege et sa famille.

Dans une résolution adoptée ce jeudi 17 septembre sur la situation du Dr Mukwege et la RDC en général, le Parlement s'est dit inquiet de ces menaces et exprime son soutien à "l'homme qui répare les femmes".

" Le Parlement européen prie instamment le gouvernement de la RDC de mener sans tarder une enquête approfondie sur les menaces formulées sur les réseaux sociaux, par téléphone et par des messages directs visant non seulement le Dr Mukwege, mais aussi sa famille et le personnel de l’hôpital de Panzi, comme l’a promis le président Félix Tshisekedi", souligne la résolution.

Et d'ajouter :

" (Il) félicite le Dr Denis Mukwege pour son courage et pour son engagement de toute une vie à lutter contre l’utilisation de la violence sexuelle en tant qu’arme de guerre et dans les conflits armés; souligne l’importance de la position publique du Dr Mukwege, qu’il maintient depuis plusieurs décennies, en ce qui concerne la dénonciation des violations des droits de l’homme et des atteintes à ces droits commis en RDC".

Le Parlement européen a, par ailleurs, salué la décision prise par les Nations unies de rétablir la protection du Dr Mukwege par la MONUSCO tout en demandant "instamment les Nations unies de lui assurer en permanence une protection stable, en particulier eu égard aux menaces sérieuses qui pèsent sur sa vie".

Dr Denis Mukwege soutient la nécessité de déterrer le rapport mapping élaboré par le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Droits de l’Homme. Ce rapport revient sur les violations les plus graves des droits humains et du droit international humanitaire commises sur le territoire de la République démocratique du Congo (RDC) entre mars 1993 et juin 2003. Ce document avait alors dressé un inventaire de 617 crimes de guerre et crimes d'humanité. Si ces crimes sont portés devant une juridiction compétente, certaines des atrocités documentées dans le rapport Mapping pourraient être constitutives du crime de génocide. 

 Auguy Mudiayi

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une