Kinshasa : au total, 80% du personnel féminin dont 2 infirmières ont été victimes de l’attaque à Kisenso
Kinshasa : au total, 5 malades et 2 infirmières ont été victimes de viol à Kinseso

Le centre de santé de kisenso a été la cible la nuit du 11 septembre, d’individus identifiés comme étant des kuluna. Machettes, marteaux et autres armes blanches ont été utilisés pour intimider le personnel de santé et les malades. Ce samedi, l’Ong Afia Mama et Ipas ont fait une descente sur place.

“ Les assaillants ont emportés des biens du centre, dont deux microscopes, un aspirateur de la salle d’accouchement (don de Ipas), des chaises des médecins (don de Médecins sans frontières). Le labo a été vidé, les poches  de sang (environs 30) emportées. À la  pédiatrie, les séances de transfusion et perfusion, ont été coupées. Un total de 80% du personnel du centre de santé attaqué par ces individus est féminin et 20% masculin parmi eux, deux jeunes infirmières ont été violées sous le regard impuissant des autres membres du personnel. Ces femmes ont saignées toute la journée de vendredi et sont encore sous le choc,” a fait savoir le médecin Directeur du centre de santé et maternité Revolution ”, a fait savoir le médecin Directeur du centre de santé et maternité Revolution. 

Pour Anny Modi, coordonnatrice de Afia Mama, “il faut une prise en charge psychologique des prestataires pour surmonter le traumatisme causé par le viol de leurs collègues de service.”

L’équipe menée par le docteur Jean Claude Mulunda, représentant pays de Ipas, s'est entretenue avec le directeur du bureau de la coordination de la zone de santé de kisenso, rassurant de leur soutien dans le domaine de la santé sexuelle et reproductive.

Ipas travaille dans le monde entier pour faire progresser la santé et les droits reproductifs des femmes et pour prévenir les décès et les blessures liés à l'avortement.

Prisca Lokale 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une