RDC : un militaire sud-soudanais capturé lors d’une incursion à Aru extradé vers son pays
Visuel service infographie/ACTUALITE.CD

Les autorités congolaises ont remis ce samedi 4 juillet à une délégation sud-soudanaise, un des leurs militaires capturé par la population congolaise la semaine dernière au village Karabga, dans le territoire d'Aru (Ituri) où ils avaient fait une incursion. Ces soldats étrangers avaient incendié une cinquantaine de maisons et violé quatre femmes, selon les autorités locales. 

La cérémonie de remise de ce soldat s'est déroulée dans le district de Morobu au Soudan du Sud en présence des autorités compétentes politico-militaires de ce pays voisin de la RDC. La délégation congolaise a été conduite par l'administrateur du territoire d’Aru, Venant Nkosi. Il indique avoir rappelé pour la énième fois à ces homologues sud-soudanais les incursions répétitives de leurs militaires au Congo. 

"Nous sommes en train de privilégier l'administration locale. C'est pourquoi nous  avons remis ce militaire entre les mains des autorités compétentes notamment le commissaire de district de Morobu. Nous leur avons demandé de mettre fin aux incursions, de laisser d'agresser nos populations. S'il y a un problème, ils doivent passer par des voies diplomatiques qui nous régissent avec eux donc respecter les mécanisme et non pas prendre le sol congolais comme si c'était une terre conquise. Voilà nous avons remis leur militaire incontrôlé en bonne santé", a dit à ACTUALITE.CD l’administrateur du territoire d’Aru.

L'autorité territoriale d’Aru veut voir la fin des incursions sud-soudanaises en RDC. Il rassure la population de sa juridiction que des dispositions sont prises pour sa sécurité. 

"Les autorités sud-soudanaises nous ont promis leur détermination à mettre fin à ces incursions (...) Nous demandons à la population d'être calme parce que nous avons déjà pris des dispositions pour que les militaires FARDC soient déployés à Kengezi-base et Karabga qui sont des lieux stratégiques pour l'infiltration de ces hommes armés sud-soudanais sur notre sol", a-t-il rassuré.

C’est depuis près de deux mois que des habitants d’Aru alertent au sujet des incursions récurrentes des militaires sud-soudanais sur le territoire congolais. La société civile locale dit avoir enregistré, en l’espace de deux mois, une dizaine des cas d’incursion. Parfois, ces incursions causent le déplacement des populations congolaises qui craignent pour leur sécurité. "Les gens ne peuvent pas souffrir comme ça en présence de nos autorités. Comment peut-on observer ces comportements chaque jour sans des répliques farouches?  L’absence de l'armée congolaise dans différents villages frontaliers avec le Sud-Soudan nous laisse également dans une équation", s'était plaint Lémery Jean-Paul, président de la société civile d’Aru.

Franck Asante à Bunia

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une