Dimanche 5 juillet 2020 - 15:16

Breaking news

RDC: le non respect des calendriers limite les possibilités d’accès aux crédits additionnels de la Banque Mondiale 
Ph. ACTUALITE.CD

Beaucoup de temps s’écoule entre la signature des conventions avec la Banque Mondiale et le décaissement, a fait remarquer vendredi à la réunion du conseil des ministres José Sele Yalaghuli, ministre des finances. Il a expliqué que ceci souvent pour cause de non-respect du calendrier y relatif. 

Cette situation aboutit, constate t-il, à la limitation des possibilités d’accès aux crédits additionnels, pour cause de non-consommation des ressources précédemment mises à la disposition de la République Démocratique du Congo. 

José Sele Yalaghuli a rappelé le calendrier à respecter pour la mise en vigueur des accords des projets, en maintenant les mêmes étapes mais avec une modification à la baisse de la durée. 

Concrètement l’accès aux ressources provenant d’un accord de don nécessitera dix étapes et vingt-trois jours, d’une part, et d’autre part, l’accord de prêt nécessitera quinze étapes et trente et un jours pour que le pays accède aux ressources de la Banque mondiale.

En moins de deux ans, la Banque mondiale, à travers son conseil d’administration, avait réussi à engager 2,6 milliards USD de nouveaux projets pour l’essentiel concentrés sur le développement humain. 1,5 milliards attendent toujours la ratification du parlement. C’est notamment le projet d’appui à la politique de la gratuité de l’enseignement primaire.$

La Banque Mondiale attend cette ratification avant d’envisager des appuis budgétaires, en contrepartie des réformes en mettre en place dans la gestion des finances publiques. 

 

 
 
No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

 
 

A la une