Felix Tshisekedi : « la RDC ne compte actuellement que 1 magistrat pour 28 000 habitants, alors qu’un ratio minimum est de 1 magistrat pour 5.000 habitants »
Image droits tiers

S'exprimant à la nation à travers un message diffusé à la Radio Télévision nationale congolaise (RTNC) à l'occasion des 60 ans de l'indépendance de la RDC, le Chef de l'Etat Félix Tshisekedi a reconnu la nécessité de combler le vide qui se constate présentement dans l'effectif des magistrats au pays.

« J’ai entendu certains parler avec ironie ou crainte de la République des juges. La réalité est plutôt que le pouvoir judiciaire demeure confronté à de nombreux défis en termes des ressources, de capacités et d'indépendance. La RDC ne compte actuellement que 1 magistrat pour 28 000 habitants, alors qu’un ratio minimum de 1 magistrat pour 5.000 habitants est considéré comme étant la limite de la couverture requise par les standards définis par l’Association Internationale des Magistrats. La dernière grande vague de recrutement des magistrats en RDC date de 2011. Nous avons donc un grand retard à rattraper », a dit Félix Tshisekedi.

Le Président de la République, Félix Tshisekedi avait reçu le samedi 27 juin dernier, une délégation des Syndicats des magistrats de la RDC. L'échange a tourné autour de l'amélioration de conditions de vie de ces derniers et des propositions de loi en cours d'examen à l'Assemblée nationale sur les réformes judiciaires.

Devant le chef de l'État, la délégation a réaffirmé son opposition à ces propositions de loi. Selon Edmond Issofa, Président du syndicat national des magistrats du Congo (SYNAMAC), au regard de l’impact éventuel de ces propositions de loi sur toute la nation, le Chef de l’Etat avait aussi rassuré son soutien à l’indépendance de la justice.  

A lire ici

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une