RDC : Félix Tshisekedi voit “l’urgence” de rétablir la sécurité à Minembwe
Samedi 13 juin 2020 - 20:21
ACTUALITE.CD

La situation dans les hauts et moyens plateaux de Minembwe, Bijombo et Mwenga était au coeur du conseil des ministres présidé vendredi 12 juin par Félix Tshisekedi. 

Alors que la région est de plus en plus déchirée par des violences armées à l'allure communautaire, le chef de veut “urgemment agir”.

“En ce qui concerne la situation de Minembwe, le Président de la République a réaffirmé l’urgence de rétablir sans délai l’autorité de l’Etat sur cette partie du Territoire national et d’y faire respecter la loi.”, dit le compte-rendu du conseil des ministres.

Juillet 2019, Félix Tshisekedi avait poussé l’armée dans une série d’opérations dans les territoires de Djugu (Itur) et Fizi (Sud-Kivu) où les violences où les violences se poursuivent toujours. Mais il y a peu, les allégations d’une nouvelle rébellion à Minembwe sont prises au sérieux par les forces de sécurité.

Ce samedi, l’armée affirme avoir détruit à Minembwe, les bastions d’un groupe armé dirigé par le colonel dissident Michel Makanika qui a rejoint en janvier dernier à partir de Walikale (Nord-Kivu) la milice Ngumino active dans le territoire de Fizi (Sud-Kivu). Ces bastions étaient localisés dans les villages Uranvia, Mugeti et Masata au nord de Minembwe dans le groupement de Bijombo, d’après le porte-parole de l’opération sokola 2 sud au Sud-Kivu; le capitaine Dieudonné Kasereka.

Ce groupe avait tenté de s’approvisionner en armes par voie aérienne grâce à aérodrome qui a été détruit également, souligne l’armée.

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une