Assemblée nationale : la députée Geneviève Inagosi plaide pour un assouplissement des mesures liées à l’état d'urgence pour les provinces non touchées par la COVID-19
Ph/actualite.cd

La députée nationale Geneviève Inagosi plaide pour un assouplissement des mesures liée à l'état d'urgence en faveur des provinces de la RDC qui ne sont pas touchée par la pandémie de COVID-19. À l'occasion de l'examen de la 3ème prorogation de l'état d'urgence ce vendredi 22 mai 2020, l'élue du Haut-Uélé  pense qu'il faut que ces mesures soient assouplies afin de permettre à la population de vaquer à ses activités quotidiennes.

Pour elle, les mesures d'état d'urgence doivent être examinées au cas par cas.

“L’économie de notre pays est par terre comme dans d'autres pays. La situation sociale est intenable, c'est pour cela que nous plaidons pour l'assouplissement des mesures. Aujourd'hui, nous allons voter pour la prorogation de l'état d'urgence mais j'aurai voulu que cela puisse être précédé d'une évaluation de la mise en œuvre. Je propose également dans les provinces où il n'y a aucun cas de contamination que la mesure de l'état d'urgence soit allégée, que les activités reprennent. Parce qu'il y a un problème sérieux pour ces provinces là. Dans les écoles, par exemple dans ma province le Haut-Uélé, dans les villages il y a des filles qui ne vont pas rentrer à l'école soit elles se sont mariées précocement soit elles ont été engrossées soit elles sont démobilisées et c'est tout un problème”, dit elle.

Pour la députée, l’idée d’appliquer ces mesures sur toute l’étendue du territoire national n’est pas pratique.

“Nous demandons qu'on puisse revoir ces mesures et les adapter au cas par cas. Il faut identifier les provinces. Je pense qu'aujourd'hui on est à 8 ou 7 provinces et les 18 autres ne sont pas concernés. Il faut examiner les mesures par province et lever les mesures  là où les cas de Coronavirus ne se sont pas encore avérés. En dehors de ça, j'ai entendu le gouverneur de Kinshasa parler de la réouverture des écoles seulement pour les 6ème primaire et 6ème secondaire. Ça c'est pour Kinshasa mais il faut regarder les provinces qui ne sont pas encore concernées par le Coronavirus et lever les mesures et d'autoriser que les écoles soient rouvertes, que les activités reprennent et même que le culte reprennent ", propose Geneviève Inagosi.

Elle soutient qu'il est temps pour que la population apprenne à vivre avec la COVID-19 pour cela la communication doit être renforcée.

"La Coronavirus est une maladie avec laquelle nous devons désormais apprendre à vivre je demande à ce que la communication soit renforcée et adaptée à la population. Qu'on utilise les canaux réguliers utilisés par le ministère de la santé pour la vaccination par exemple. Il faut utiliser la langue la plus adaptée. On parle français et devant la personne qui ne comprend pas automatiquement il se sent exclu. Il faut éviter que les rumeurs prennent le dessus sur l'information réelle et il faut réagir à temps", a t-elle poursuivi.

Concernant la commune de la Gombe qui est toujours isolée depuis 7 semaines, Geneviève Inagosi appelle à la confiner. La députée nationale dit ne pas comprendre pourquoi cette commune devrait rester isolée alors que dans d'autres communes les gens circulent librement.

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une