RDC : depuis plus de 3 semaines, la distribution d’eau à Uvira est suspendue suite aux dégâts sur les installations de la REGIDESO
Eau

Desk santé revient sur la situation à Uvira (Sud-Kivu) où pluies diluviennes et inondations ont causé des dégâts importants.

Depuis plus de 3 semaines, la distribution d’eau à Uvira est suspendue suite aux dégâts sur les installations de la REGIDESO. Plus de 50 points de chloration de l’eau et 3 stations d’épuration installées sur les rivières Mulongwe et Kamvivira permettent de couvrir les besoins d’au moins 60 000 personnes, loin de couvrir les besoins de la population d’Uvira estimée à plus de 300 000 habitants,  Selon un récent rapport cité par le Bureau de coordination des affaires humanitaires (OCHA).

La même source renseigne qu’au moins 64 000 personnes ont perdu leurs réserves de nourritures et la quasi-totalité de leurs moyens de subsistance dans les inondations qui affectent le territoire d’Uvira depuis le 13 avril.

Selon la même source, au moins 7 220 maisons ont été détruites et plus de 86 000 personnes sont sans-abris ; au moins 40 sites d’hébergement sont ouverts dans lesquels près de 37 000 personnes y sont installées.

Toujours selon OCHA, au moins 5 000 familles d’accueil hébergent près de la moitié de la population sinistrée, occasionnant également une pression sur les ressources en eau et hygiène de ces familles.

Uvira et Fizi étant des zones endémiques de choléra, les inondations augmentent les risques d’une nouvelle flambée (…), alertent les humanitaires. Les défis restent l’assainissement des centres de santé et hôpitaux inondés et la reconstruction des latrines des écoles détruites par les inondations.

Les interventions humanitaires restent perturbées, entre autres, par l’inaccessibilité de la RN5 entre Bukavu et Uvira, coupée sur plusieurs segments. Quelques ponts ont également été emportés par les eaux, explique OCHA.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une