Jeudi 19 mars 2020 - 19:05

Breaking news

Foire des Femmes des médias: organisateurs et participantes s’expriment
Foire des Femmes des médias: organisateurs et participantes s’expriment

La Foire des femmes des médias s’est tenue ce 18 mars  centre culturel Boboto. Exposés, panels d’échanges et témoignages ont émaillé cette activité sous l’initiative de l'Ucofem et Acofepe. 

Grâce Ngyke est présidente de l’Association des femmes journalistes de la presse écrite. Pour elle, cette première édition a été une réussite. “Nous avons voulu l’implication de toutes les femmes des médias de Kinshasa. La Radio, la Télévision, la presse  papier et la presse en ligne, elles ont été nombreuses à répondre à l’invitation. Nous avons eu en tout 100 médias et environs 40 exposants à Kinshasa, cette activité a été une réussite” a-t-elle affirmé. Et d’ajouter “nous avons réussi à réunir les femmes pour échanger sur le respect de l’éthique et  la déontologie de leur métier."

Concernant les difficultés rencontrées au cours des préparatifs de cette première édition , Anna Mayimona, présidente de l’Union congolaise des femmes des médias (UCOFEM) précisent qu’elles sont à “minimiser”.

Cependant, elle s’est inquiété d’avoir enregistré l’absence de certains médias dont les stands ont été réservés. “ C’est une première édition mais, les gens ont répondu massivement. La ministre d’Etat en charge du genre a  été présente malgré le contexte sanitaire actuel. Les panélistes étaient présents, les échanges étaient à la hauteur, les témoignages, cette première édition s’est bien déroulée ” a dit Anna Mayimona avant d’assurer qu’une seconde édition pourrait avoir lieu.  

Réactions des participantes

 Nocha Masiala, collaboratrice  Univers Groupe Télévision a apprécié les moments des exposés axés sur les droits des femmes en milieu professionnel. Elle a par ailleurs ajouté “Je souhaite qu’il y ait plus de temps pour les exposés afin de permettre à chaque intervenant d’aborder largement son sujet.”

Dans le même ordre d’idée, Vula Hortense, invite les organisateurs à promouvoir la presse écrite dans les prochaines éditions, “L’organisation, les échanges, les témoignages, tout a été bien fait. Aux prochaines éditions, il faudra aussi faire la promotion de la presse écrite dans les exposés afin de permettre aux jeunes femmes de ne pas uniquement  devenir journalistes de la Radio ou de la Télévision” explique la Secrétaire de rédaction au Desk Sport de l’Agence Congolaise de Presse (ACP).

“La cérémonie s’est bien déroulé” dit Yvette Ditshima, Blogueuse à HabariRDC, cependant, poursuit-elle “ Il n’y a pas eu assez de monde pour découvrir ce que font les femmes dans les médias. Aux prochaines éditions, ce serait important de sensibiliser le public, ceux qui nous lisent, qui nous suivent à la Télévision, la Radio ou sur Internet pour qu’ils viennent échanger avec nous.” 

Christelle Labu, journaliste indépendante, “ Il n’y a pas eu de particularité pour chaque média. Il n’y avait pas de plateaux TV, des émissions en direct, une mini-rédaction, ce sont de nouvelles idées qui pourront être intégrées aux prochaines éditions” dit-elle  

Tity Bolumbu, de Mandal TV, chaine sur TNT a émis le voeux de voir d’autres médias des provinces de la RDC participer à cette cérémonie. “Je souhaite qu’une prochaine édition se tienne en mars 2021, qu’il y ait de nombreux médias en provenance des autres provinces pour rassembler toutes les femmes oeuvrant dans ce secteur.” Débutée à 8 heures du matin, la Foire des femmes des médias s’est clôturée à 18 heures. Plusieurs panélistes ont échangé avec les participants sur des questions du genre, la qualité du contenu médiatique, ainsi que les nouvelles technologies de l’information et de la communication.

Prisca Lokale

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une