Catégorie
ACTUALITE.CD

Les circonstances de la disparition, jeudi 10 octobre, de l’Antonov affrété par la présidence de la République sont encore à élucider. Selon les informations de ACTUALITE.CD, une voiture blindée utilisée par le chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, était à bord de l’avion. Selon les mêmes sources, trois membres de la garde rapprochée du président de la République et un de ses chauffeurs étaient parmi les passagers.

« Les services aéronautiques se déploient pour lancer les recherches. Je confirme que la seule personne civile qui pourrait se retrouver à bord, c’est un chauffeur de la présidence de la République », confirme à ACTUALITE.CD, Giscard Kusema, directeur adjoint de la presse présidentielle.

Contexte

L’aéronef employé par la force aérienne des FARDC assurait la logistique présidentielle et avait officiellement enregistré quatre membres d’équipage et 4 passagers civils et militaires. Il était parti de Goma à 13h32' (TU) et avait perdu le contact avec le Centre de contrôle en route (CCCR) à 14h31' (TU), soit 59 minutes après son décollage, d’après le communiqué de l’Autorité d’Aviation Civile (AAC).

« L’équipage ukrainien est composé souvent de quatre à cinq personnes. Et souvent, des personnes non officiellement enregistrées prennent place à bord », a confié à ACTUALITE.CD, une source présidentielle qui suit le dossier.

L’Antonov, qui a une autonomie de 6 heures de route, devrait atterrir à Kinshasa à 16h43' (TU).

L’AAC annonce que des dispositions sont en cours au niveau de l’opérateur pour engager des recherches le plus rapidement possible.

Vidéo