RDC : Ouverture à Bukavu du procès contre un chef de guerre poursuivi notamment pour viol massif
DR

 

Le procès du chef de guerre et auteur de plusieurs crimes dans le territoire de Shabunda au Sud-Kivu,  Masudi Alias Koko a été ouvert depuis mercredi 18 septembre  à la cour militaire du Sud-Kivu.

 

Pour la première journée, il s'est agit de régulariser la saisine à l'égard de parties constituée de l'incriminé, ses 4 co-accusés, l'Etat congolais et la partie civile.

Plusieurs griefs sont mis à charge de ce chef des Raïa Mutomboki , entre autre , le viol massif le 8 février 2018 à Kabikokole dans le territoire de Mwenga, des massacres et tueries à Kigulube et d'autres actes de viols, à Kamungini, Bimpanga, Wameli, Kigulube, Keba, Parking et dans une partie du territoire de Kalehe où ses hommes ont commis plusieurs meurtres et massacres.

"Dans ce dossier l'Etat congolais est incriminé pour avoir failli à son devoir régalien de protéger et sécuriser la population et ses biens", note la fondation Panzi qui accompagne quelques victimes.

Ancien sergent de l’armée, Masudi Alimasi a été capturé par les FARDC à Shabunda.   Les activistes des droits de l'homme ont multiplié les appels auprès de la justice militaire pour qu'il réponde de ses actes.

 

Justin Mwamba

 

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une