Catégorie
ACTUALITE.CD

Docteur Jean-Jacques Muyembe, coordonnateur du secrétariat technique de la riposte contre la maladie à virus Ebola,  est rassurant sur l’évolution de l’épidémie et il a fait le point sur le deuxième vaccin qui pourra être utilisé.

« Le deuxième vaccin est en cours d’examen. C’est une recommandation du Groupe stratégique consultatif d'experts (SAGE) sur la vaccination qui fait des recommandations à l’OMS, qui avait suggéré de penser à utiliser un deuxième vaccin », a t-il déclaré au micro tendu par ACTUALITE.CD à Beni.

Jusqu’à présent, le seul vaccin à être utilisé en RDC est rVSV-ZEBOV, fabriqué par le groupe pharmaceutique Merck, après approbation du Comité d’Éthique dans sa décision du 20 mai 2018. Le deuxième vaccin n’est pas une impostion, a-t-il tenu à préciser.

« On ne nous l’impose pas, mais si nous avons des scientifiques en RDC, nous allons étudier ce problème. On ne dit pas que nous allons mettre deux vaccins sur les sites de l’épidémie », a t-il ajouté.

Les autorités sanitaires ougandaises ont lancé les tests d’un nouveau vaccin expérimental contre Ebola. Ce vaccin est produit par Janssen Pharmaceutica, une compagnie pharmaceutique belge filiale de Johnson & Johnson, basée à Beerse dans la province d’Anvers. Les premiers essais cliniques de ce produit ont été réalisés en Sierra Leone.

En RDC, Muyembe a précisé le contexte d’utilisation de ce deuxième vaccin.

« Nous continuons avec le premier vaccin dans les endroits où il y a l’épidémie. Le deuxième vaccin sera utiliser sans doute en dehors des zones épidémiques pour protéger la population », a t-il dit.

Yassin Kombi, à BENI

Vidéo