Breaking news

RDC : 160 tonnes de maïs à destination de Mbuji Mayi bloquées depuis plus d’un mois à Kananga

Lundi 22 juillet 2019 - 13:09
Catégorie
Mais

Quatre wagons contenant 160 tonnes de maïs en provenance de Mweka dans la province du Kasaï et destinés à la ville de Mbuji Mayi (Kasaï Oriental) sont immobilisés à la gare de la société nationale de chemin de fer du Congo (SNCC) à Kananga où ils transitaient depuis le 6 juin 2019.

Selon le président du comité des évacuateurs des produits agricoles (CEPA) dans la province du Kasaï, Zikita Ntumba, il s'agit d'un abus de confiance de la SNCC.

« Nous sommes plusieurs évacuateurs de ce maïs. Nous les avons achetés à Mweka et avons payé tous les droits et de l'Etat et de la SNCC. Curieusement,  c’est depuis le 6 juin 2019 que les quatre wagons sont arrivés à Kananga qui était une gare de transit, ils sont immobilisés et la SNCC ne nous dit rien. Pourtant,  les maïs sont des produits périssables. Nous avons décidé de saisir la justice contre le transporteur (SNCC) », a expliqué à ACTUALITE. CD Zikita Ntumba.

A la SNCC région nord (Kananga), une source qui a requis l'anonymat reconnaît que les propriétaires des maïs sont en ordre avec la société.

« Au départ de Mweka,  les maïs étaient destinés à Kananga mais les propriétaires ont dû changer d'avis et ont décidé d'amener leurs marchandises à Mbuji Mayi via Mwene Ditu. Ils se sont conformés à la  loi qui prévoit les dispositions dans ce genre de situation. Ils ont tout payé et normalement nous sommes obligés d'amener leurs maïs à destination », a dit cette source qui a refusé de donner des détails sur l'immobilisation des wagons à Kananga.

Mais une correspondance du gouverneur du Kasaï Central Martin Kabuya  datée du 17 juillet 2019 adressée à l'avocat-conseil de la SNCC lève le mystère sur l'immobilisation de ces quatre wagons à Kananga.

« (...) à la faveur de mon incessant plaidoyer auprès de la haute direction de la SNCC à Lubumbashi,  les petits matériels ont été envoyés pour remettre en service 50 wagons et la province a été de ce fait ravitaillée en produits vivriers par 27 wagons de 40 tonnes soit 1.080 tonnes de maïs avec comme instruction de les décharger et de les vendre sur place à Kananga au prix fixé (...) Pendant l'opération de déchargement à la gare,  un groupe d'individus véreux en complicité avec certains agents du service commercial de la DRN/SNCC a tenté de soustraire 7 wagons du contrôle (...) en falsifiant carrément la destination finale Kananga pour Mwene Ditu prétextant que la vente des produits vivriers à Kananga serait en perte. A la suite de l'instruction de la haute hiérarchie et à la demande des autorités de la province sœur du Kasaï Oriental,  j'ai finalement ordonné la levée et l'envoi de trois wagons à Mwene Ditu », peut-on lire dans la lettre dont ACTUALITE.CD détient une copie.

Le gouverneur du Kasaï central s'étonne que depuis plus d'un mois les propriétaires de maïs ne se présentent pas pour vendre leurs produits et demande au parquet de se saisir du dossier. Les propriétaires jurent d'acheminer leurs maïs à Mbuji Mayi et auraient même refusé de répondre à l'invitation du gouverneur ce lundi.

Sosthène Kambidi