Catégorie
ACTUALITE.CD

Félix Tshisekedi a donné les grandes lignes de sa vision sur le libre échange et les rapports avec les pays voisins de la RDC.

« Il y a des attentes du peuple et il y a des attentes externes, dabord nos voisins », a-t-il dit avant d’ajouter sa foi au libre échange : « Je crois au libre échange et je crois à lintégration du continent africain. Cest pour cela que je donne de limportance à nos relations avec nos voisins ».

Félix Tshisekedi l’a dit, ce mardi 18 juin, dans le cadre d’un panel qu’il a co-animé avec Akinwumi Adesina, président de la Banque Africaine de Développement (BAD), au Kempinski Hôtel Fleuve Congo, à Kinshasa. Ces échanges sont axés essentiellement sur le développement du secteur privé.

Il a également évoqué les opportunités que donne le pays suite à l’alternance politique.

« Depuis janvier, il y a eu une alternance démocratique. Cela a contribué à améliorer limage de notre pays. Il y a aussi les potentialités quoffre notre pays. Le Congo est au centre de lAfrique et est capable de booster le continent ou une grande partie du continent », a-t-il ajouté.

Contexte

« Ces échanges sont placés sous le signe du plaidoyer mené quant au rôle et à la mission de la BAD à travers son président, ancien ministre nigérian de l’Agriculture et du Développement rural en mission en RDC (…) ce sera l'occasion pour le Président de la RDC de mettre l’accent sur le programme du gouvernement et les 5 secteurs prioritaires, à savoir l’énergie, l’agriculture, l’industrialisation et l’intégration régionale », a dit le communiqué publié avant l’événement.

8ème président du Groupe de la Banque africaine de développement, Akinwumi Adesina, avait été invité par Félix Tshisekedi.

« Nous mettrons à profit cette visite pour faire un état des lieux de la coopération entre la Banque africaine de développement et la République Démocratique du Congo », avait écrit le président congolais dans sa correspondance du 23 mai.

La mission de la Banque est de combattre la pauvreté et d'améliorer les conditions de vie sur le continent, via la promotion des investissements à capitaux publics et privés dans des projets et des programmes aptes à contribuer au développement économique et social dans la région. Ainsi, la BAD est un fournisseur financier pour bon nombre de pays africains et d'entreprises privées investissant dans les pays membres de la région.

Vidéo