Les Jeunes de PPRD

Le Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD) s’est opposé ce lundi 18 mars au report de l’élection des gouverneurs à une date ultérieure. Cette décision a été prise peu après la réunion interinstitutionnelle tenue autour du président de la République, Félix Tshisekedi à la Cité de l’Union africaine (UA).

Dans une déclaration, le PPRD explique que seule la CENI (Commission électorale Nationale Indépendante) est habilitée à prendre ce genre de décision.

« Le calendrier électoral est publié par la CENI. Il ne revient donc pas à un parti politique de décider unilatéralement du report des scrutins concernant les gouverneurs et vice-gouverneurs de province », dit la déclaration. 

Au cours de cette réunion interinstitutionnelle, il a été également demandé au PGR d’ouvrir des enquêtes sur les allégations de corruption des députés provinciaux lors des élections sénatoriales. Le PPRD demande à l’UDPS de fournir les preuves de corruption devant les instances judiciaires.

« Les allégations de corruption à charge des députés UDPS ne peuvent être prises en compte que si elles sont établies par des voies judiciaires. Il reviendrait donc à l’UDPS d’en fournir les preuves devant les institutions judiciaires. Ce qui pourrait entraîner non pas l’annulation des scrutins, mais tout au plus la condamnation des personnes à charge desquelles l’infraction de corruption serait établie », explique le PPRD dans sa déclaration.

Dans l’entre-temps, l’installation de tous les sénateurs élus le vendredi 15 mars dernier a été suspendue. 

Lire aussi: https://actualite.cd/2019/03/18/rdc-lelection-des-gouverneurs-renvoyee-une-date-ulterieure-linstallation-des-senateurs

Japhet Toko

Catégorie