Un milicien dans l'est de la RDC.

Des hommes armés ont cambriolé, dans la nuit de lundi à ce mardi, le couvent des sœurs religieuses du Cœur immaculé de Marie, de Tshimbulu, en territoire de Dibaya.

Selon la sœur Françoise Kalengela, responsable du couvent, les assaillants ont fait le porte-à-porte et emporté notamment des sommes importantes d’argent.

« C'était aux alentours de minuit que j'ai reçu un appel sur mon téléphone. Quand j'ai décroché, la personne qui m'a appelé a vite raccroché. Je réalise que la personne qui m'a appelé voulait localiser ma chambre. Quelque cinq minutes après, j'ai entendu des coups à la porte de ma chambre, j'ai refusé d'ouvrir. Ils ont tiré deux fois sur la porte, j'ai eu peur et j'ai ouvert. Deux hommes bien armés et habillés en tenue de la police sont entrés et m’ont braqué les armes et ont exigé de l'argent. Je leur ai donné les 100$ que j'avais sur moi. Ils ont pris aussi le téléphone de ma consœur et mes deux power Bank. Ils m'ont conduite dans la chambre de ma consœur qui a ouvert la porte et ils ont aussi pris 150.000 FC qu'elle avait perçus à l'école et une autre somme indéterminée. Ils nous ont obligées à les amener à l'hôpital Saint François. Ils se sont cachés et nous ont sommé d'appeler la sentinelle. Quand la sentinelle est arrivée, ils lui ont braqué les armes et nous les avons conduits à la comptabilité. Ils ont pris 1500$ qui étaient dans la caisse, deux ordinateurs et un téléphone. Ils sont partis. Ce matin, j'ai ramassé les douilles des balles que j'ai remises au major de la police », explique la religieuse Françoise Kalengela.

La société civile de Tshimbulu dénonce la montée des actes d'insécurité dans cette cité.

« Depuis bientôt un mois, Tshimbulu vit sous des actes permanents d'insécurité souvent perpétrés par des hommes en uniforme de l'armée ou de la police », déclare un activiste.

La cité de Tshimbulu fut la première à être attaquée en 2016 par les miliciens de Kamuina Nsapu. La semaine dernière, un autre site de l'église catholique, le Grand Séminaire de Kabwe, en territoire de Kazumba, a été attaqué par des hommes armés en treillis. Des prêtres ont été blessés et des biens de valeur emportés.

Sosthène Kambidi

Catégorie