Catégorie
Des agents de la riposte / Ph. Droits tiers

Le ministère de la Santé de la République démocratique du Congo (RDC) a relevé, le mardi 5 mars, des "avancées considérables" ces dernières semaines dans la riposte contre la 10ème épidémie d'Ebola qui sévit dans les provinces du Nord-Kivu et de l'Ituri.

"A ce jour, 19 zones de santé ont rapporté au moins un cas d’Ebola durant l’épidémie", annonce dans son bulletin quotidien, publié lundi soir, le ministère qui dirige la riposte contre Ebola avec l'appui de plusieurs organisations dont l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Dans ces 19 zones, 11 ( Biena, Kayna, Komanda, Mabalako, Manguredjipa, Masereka, Musienene, Mutwanga, Nyakunde, Oicha et Tchomia ) n’ont pas enregistré de nouveau cas confirmé pendant plus de 21 jours, ajoute la même source.

Par ailleurs, 6 autres zones de santé  "n’ont rapporté que 1 à 4 nouveaux cas" , à savoir Beni, Kalunguta, Kyondo, Mandima, Rwampara, Vuhovi. Ces données démontrent que "l’épidémie est relativement maîtrisée" dans la majorité des zones de santé touchées, affirme l'autorité sanitaire. 

Les deux zones de santé qui continuent à alimenter cette épidémie restent Butembo et Katwa qui ont notifié plus de 86% des nouveaux cas confirmés enregistrés au cours des 21 derniers jours. 

Alors que la situation s'améliorait davantage, ces deux zones de santé ont notifié 80 nouveaux cas dont 48 à Katwa (soit 60%) et 21 à Butembo (soit 26,25%).

La RDC fait face à sa 10ème épidémie d'Ebola. Avec 563 décès enregistrés depuis le début de l'épidémie (le 1er août 2018), cette dernière est la plus grave au monde après celle qui a frappé l'Afrique de l'Ouest, en 2014.

Le directeur général de l’OMS, Dr Tedros Adhanom, est attendu, le jeudi 7 février, en République démocratique du Congo (RDC) pour évaluer la riposte contre cette épidémie d'Ebola.

Christine Tshibuyi