Le candidat du FCC, Ramazani Shadary, et le ministre de l'Intérieur, Henri Mova, lors du meeting de la plateforme du pouvoir au Stade Tata Raphaël / Ph. Christine Tshibuyi

Le député national Nzangi Butondo invite le gouvernement à se prononcer sur la polémique qui enfle autour de l’origine des fonds ayant financé le meeting du Front Commun pour le Congo (FCC), samedi dernier au stade Père Raphaël.

Dans sa note au ministre des Finances, Henri Yav, le député Nzangi évoque notamment des « disputes pour le partage d’argent », entre les militants du FCC, qui ont été remarquées dans différents coins de la ville de Kinshasa après le meeting.

«En effet, à la sortie du rassemblement politique, des bagarres ont éclaté entre des militants excités qui se partageaient d’importantes sommes d’argent. Après vérification, des témoignages concordants, les billets disputés ont été payés avec l’argent du contribuable congolais à travers une procédure d’urgence initiée par votre ministère », dit l’élu de Goma dans sa lettre du 29 octobre dernier,  au ministre des Finances.

Quatre ONG également ont saisi le Procureur général de la République (PGR) pour une enquête sur «l’abus des moyens de l’Etat » auxquels le FCC est soupçonné d’avoir fait recours pour tenir son meeting.

Intervenu au lendemain d’une importante marche de l’opposition congolaise organisée contre le maintien de la machine à voter, le meeting du FCC a rassemblé environ 180.000 personnes, d’après des chiffres fournis par la police nationale.

Will Cleas Nlemvo

Catégorie